Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York, miné par les craintes sur la demande

prix-du-petrole New YorkNew York: Le cours du pétrole coté à New York repartait à la baisse à l'ouverture jeudi, fragilisé par les inquiétudes sur la demande après des indicateurs en demi-teinte en Asie et en Europe dans un marché restant abondamment approvisionné.
Vers 13H15 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en octobre, dont c'est le premier jour de cotation comme contrat de référence, perdait 7 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 93,38 dollars.

Les prix du pétrole pâtissent, selon Bill Baruch de iiTrader.com, de données économiques plus faibles qu'escompté.

En Chine notamment, la production manufacturière a crû en août à un rythme nettement ralenti, selon un indicateur de la banque HSBC, nouveau signe de l'essoufflement que connaît le deuxième consommateur mondial de brut.

Dans la zone euro, la reprise de l'activité privée se poursuit mais se replie en août par rapport à juillet, selon l'indice PMI du cabinet Markit.

On avait déjà été pris de court par la révision à la baisse des prévisions de demande pour 2014 et 2015 par l'Agence internationale de l'Energie (mi-juillet), ces indicateurs assombrissent encore un peu plus les perspectives, a souligné Bill Baruch.

Les investisseurs continuent par ailleurs de digérer le rapport des autorités américaines sur les stocks de produits pétroliers aux Etats-Unis.

Une chute plus importante que prévu des réserves de brut avait largement contribué à un rebond des cours mercredi.

Mais ce rapport contenait également des éléments baissiers, tels qu'une hausse des stocks d'essence (en pleine saison des grands déplacements automobiles aux États-Unis) et une progression des réserves du terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, centre-sud du pays).

Les prix du brut restent par ailleurs sous la pression d'une offre de brut qui reste importante sur le marché mondial malgré les troubles géopolitiques.

Les craintes sur l'offre dues aux conflits en Irak et en Ukraine ont récemment diminué, puisqu'elles ne se sont pas matérialisées par des interruptions effectives, a ainsi noté Dorian Lucas, analyste pour le cabinet spécialisé dans l'énergie Inenco.

En outre, les exportations ont repris depuis le plus grand terminal pétrolier libyen après un an de blocages, a ajouté l'expert.

La compagnie nationale libyenne NOC a en effet annoncé mercredi le chargement au terminal d'al-Sedra d'un supertanker sous pavillon panaméen d'une capacité de 600.000 barils, dont la cargaison sera livrée en Italie pour le compte de la compagnie Tamoil.

Le secteur pétrolier libyen se débloque progressivement depuis un accord début juillet avec les rebelles qui entravaient son fonctionnement depuis l'été 2013.







Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York, miné par les craintes sur la demande


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite