Menu
RSS

Le pétrole perd de la vigueur à New York peu après l'ouverture

prix-du-petrole New YorkNew York: Le prix du pétrole coté à New York perdait de la vigueur mardi peu après l'ouverture, dans un marché anticipant une nouvelle baisse des réserves de brut aux Etats-Unis et la possible remise en route d'une raffinerie importante dans le pays.
Vers 13H20 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en septembre perdait 38 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 96,03 dollars.

Les cours du brut avaient pourtant débuté la séance en hausse, alors soutenus par l'attente d'un nouveau rapport haussier sur les stocks de produits pétroliers aux Etats-Unis publié mercredi par le département américain de l'Energie, a souligné John Kilduff d'Again Capital.

On s'attend, comme au cours des deux semaines précédentes, à une baisse des réserves de brut et d'essence, a-t-il expliqué.

Une baisse des stocks est généralement bien reçue par le marché, qui y voit un signe positif pour la vigueur de la demande pétrolière aux États-Unis, premier consommateur mondial de brut.

Par ailleurs la raffinerie de Coffeyville dans le Kansas, qui avait dû interrompre début août ses activités en raison d'un incendie, pourrait reprendre du service un peu plus tôt que prévu, a indiqué John Kilduff. Cela permettrait de désengorger un peu les stocks à Cushing, terminal pétrolier du centre des Etats-Unis où sont entreposés les barils servant de référence au WTI.

Mais parallèlement, l'apaisement des craintes sur les tensions géopolitiques en Irak ou en Ukraine, qui a nettement pesé lundi sur les cours du pétrole, continuait de faire son effet.

En Irak notamment, les forces irakiennes reprenaient la main face aux jihadistes de l'Etat islamique, qui avaient lancé en juin une offensive fulgurante et s'étaient emparés depuis de larges portions du territoire.

Mais depuis dix jours, les forces kurdes et gouvernementales, fortes de l'appui de l'aviation américaine, contre-attaquent et combattaient mardi les insurgés sur plusieurs fronts, notamment à Tikrit.







Commenter Le pétrole perd de la vigueur à New York peu après l'ouverture

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 26 juin 2017 à 18:07

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...

lundi 26 juin 2017 à 17:59

Le pétrole peine à trouver une direction

Londres: Les cours du pétrole peinaient à accrocher un cap lundi en fin d'échanges européens, oscillant faiblement autour de l'équilibre après la...

lundi 26 juin 2017 à 15:33

Le pétrole ouvre en hausse à New York, aidé par le dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en légère hausse lundi à New York, aidés par des achats à...

lundi 26 juin 2017 à 12:42

Le pétrole tente de se reprendre mais reste affaibli

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu lundi en cours d'échanges européens, tentant timidement de se reprendre après la dégringolade de...

lundi 26 juin 2017 à 07:38

Le pétrole rebondit légèrement en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse lundi en Asie, rebondissant après une semaine qui a vu l'or noir...

vendredi 23 juin 2017 à 21:05

Le pétrole se reprend un peu à la fin d'une dure semaine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse vendredi, parvenant à se reprendre un peu à la fin...

vendredi 23 juin 2017 à 18:11

Le pétrole essaie de se reprendre après sa récente faiblesse

Londres: Les prix du pétrole évoluaient en légère hausse vendredi en fin d'échanges européens, essayant péniblement de se maintenir en hausse sur...

vendredi 23 juin 2017 à 15:44

Le pétrole se stabilise à la fin d'une mauvaise semaine

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en très légère hausse vendredi, se stabilisant à la fin d'une semaine difficile durant...

vendredi 23 juin 2017 à 12:24

Le pétrole tente timidement de se reprendre

Londres: Les prix du pétrole tentaient de poursuivre vendredi lors des échanges européens leur timide rebond entamé jeudi après la dégringolade subie...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite