Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole creuse ses pertes, le Brent au plus bas depuis près de 14 mois

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole approfondissaient leurs pertes vendredi en fin d'échanges européens, emportés dans un tourbillon de facteurs baissiers, avec une offre surabondante, une demande en berne et l'absence d'impact des tensions géopolitiques sur l'offre pétrolière.
Vers 16H10 GMT (18H10 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 101,23 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en chute de 2,30 dollars par rapport à la clôture de vendredi. Vers 15H30 GMT, le Brent est tombé jusqu'à 101,16 dollars le baril, son niveau le plus faible depuis le 26 juin 2013.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en septembre perdait 1,39 dollar, à 95,96 dollars.

Les cours du brut ont eu une autre journée de lourdes pertes après un léger répit vendredi, constatait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

Les tensions géopolitiques n'ayant pas d'impact matériel sur la production, les prix du pétrole chutent alors que la fragile reprise économique mondiale ne permet pas d'atteindre une demande suffisante face à l'augmentation de l'offre, expliquait-il.

Les cours du brut ont amorcé mi-juin --date à laquelle le Brent évoluait autour de 115 dollars le baril et le WTI autour de 107 dollars-- un mouvement de baisse qui ne s'est presque pas interrompu.

Après un petit rebond mi-juillet, les cours du brut sont repartis en forte baisse, jusqu'à atteindre la semaine dernière des plus bas en sept mois pour le WTI et en treize mois pour le Brent.

Ce lundi, le Brent est tombé à un plus bas de presque 14 mois, alors que certaines tensions géopolitiques semblaient s'apaiser.

En Irak notamment, des combattants kurdes, appuyés par des raids américains, ont repris le contrôle aux jihadistes de l'État islamique (EI) du plus grand barrage du pays et poursuivaient lundi leur offensive dans le nord de l'Irak.

Quand à la Libye, elle est peut-être plongée dans le chaos, mais elle a réussi à augmenter sa production d'une moyenne de 200.000 à 450.000 barils par jour. L'ouverture récente du (terminal pétrolier de) Ras Lanouf est un important signal de progrès et on nous dit que al-Sedra devrait rouvrir rapidement, rapportaient les analystes du courtier PVM.

De plus, le marché était toujours parcouru de craintes sur la vigueur de la demande mondiale dans un marché amplement approvisionné.

La semaine dernière, l'Agence internationale de l'Énergie (AIE) avait signalé dans son rapport mensuel une très faible progression de l'appétit mondial au deuxième trimestre et revu à la baisse ses projections de progression de la demande mondiale en 2014 et 2015.







Commenter Le pétrole creuse ses pertes, le Brent au plus bas depuis près de 14 mois

Commentaires   

0 #2 inconnue 19-08-2014 12:28
malgré la baisse du baril de pétrole, aucune répercussion de baisse des prix à la pompe
0 #1 inconnue 19-08-2014 12:27
malgré la baisse des cours du pétrole, aucune incidence de baisse des prix aux pompes


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite