Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York, apaisement des risques géopolitiques

prix-du-petrole New YorkNew York: Le prix du pétrole coté à New York baissait lundi à l'ouverture, les risques de perturbations de l'offre sur le marché mondial de l'énergie s'atténuant en Irak, en Libye et en Ukraine.
Vers 13H20 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en septembre cédait 1,07 dollar sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 96,28 dollars.

Les prix du pétrole se détendent car les marchés respirent plus facilement face à l'apaisement des risques, a noté Phil Flynn de Price Futures Group.

Vendredi, les cours s'étaient soudainement renforcés quand Kiev a affirmé avoir en partie détruit une colonne de blindés russes entrée la veille sur son territoire.

Cette information a créé un mouvement d'aversion au risque sur l'ensemble des marchés. Mais elle s'est révélée fausse et les discussions ont repris, a souligné Phil Flynn.

Les ministres des Affaires étrangères russe et ukrainien se sont depuis rencontrés à Berlin et même s'ils se sont quittés sans avancées concrètes, le fait que des négociations aient lieu entre les deux pays aide à dissiper les tensions géopolitiques, a relevé Matt Smith de Schneider Electric.

En Irak, des combattants kurdes, appuyés par des raids américains, ont repris le contrôle aux jihadistes de l'Etat islamique du plus grand barrage du pays et poursuivaient lundi leur offensive dans le nord de l'Irak.

Quand à la Libye, elle est peut-être plongée dans le chaos, mais elle a réussi à augmenter sa production d'une moyenne de 200.000 à 450.000 barils par jour. L'ouverture récente du (terminal pétrolier de) Ras Lanouf est un important signal de progrès et on nous dit que al-Sedra devrait rouvrir rapidement, ont rapporté les analystes du courtier PVM.

Parallèlement aux Etats-Unis, les investisseurs misaient sur un ralentissement de la demande alors qu'on s'approche de la fin de la saison des grands déplacements en voiture, traditionnellement marquée par le premier week-end de septembre, a remarqué Matt Smith.

jum/soe/jdy

SCHNEIDER ELECTRIC







Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York, apaisement des risques géopolitiques


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 20 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole monte malgré la hausse des stocks américains de b…

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant un rapport sur les réserves américaines...

mercredi 20 septembre 2017 à 17:13

USA: les stocks de brut augmentent un peu plus qu'attendu au…

New York: Les stocks de pétrole brut ont progressé un peu plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière alors que...

mercredi 20 septembre 2017 à 15:31

Le pétrole ouvre en hausse à New York avant un rapport sur l…

New York: Le baril de pétrole new-yorkais s'appréciait à l'ouverture mercredi, soutenu par un regain de spéculations sur une prolongation de l'accord...

mercredi 20 septembre 2017 à 12:43

Le pétrole monte un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi, en cours d'échanges européens, dans un marché prudent avant la publication des données...

mercredi 20 septembre 2017 à 07:36

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi en Asie, sur l'espoir que les réserves américaines de brut augmentent...

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore à New York au seuil des 50 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

mardi 19 septembre 2017 à 18:08

Le pétrole baisse un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse mardi en fin d'échanges européens, mais continuaient de n'osciller que faiblement autour de...

mardi 19 septembre 2017 à 15:43

Libye: blocage d'un oléoduc qui achemine du carburant à Trip…

Tripoli: Un groupe armé a fermé lundi un oléoduc qui approvisionne en essence la capitale libyenne, causant une pénurie de carburant et...

mardi 19 septembre 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York, au-dessus de 50 dolla…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait légèrement à l'ouverture mardi, juste au-dessus du seuil des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite