Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se stabilise après un nouveau plus haut à New York

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole se stabilisaient jeudi en fin d'échanges européens, après être montés à un plus haut depuis septembre 2008 à New York, portés par la baisse du dollar après la décision de la banque centrale américaine de maintenir une politique monétaire accommodante.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin s'échangeait à 125,23 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 10 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance prenait 5 cents à 112,81 dollars.

Le prix du brut new yorkais restait élevé après avoir atteint en séance 113,97 dollars le baril, son niveau le plus élevé depuis le 22 septembre 2009.

"La principale force motrice (de la hausse des cours du brut) est la faiblesse du dollar, qui a lourdement chuté après la réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed) et est tombé à son niveau le plus bas en près de trois ans" face à l'euro, commentaient les analystes de Commerzbank.

Mercredi, Fed a confirmé sa volonté de soutenir l'économie américaine à plein régime jusqu'à la fin juin, et son président, Ben Bernanke, n'a signalé aucune intention de resserrer rapidement le robinet du crédit au-delà de cette date.

De plus, le Comité de politique monétaire (FOMC) de la Fed a annoncé que l'institution comptait maintenir encore longtemps son taux d'intérêt directeur au niveau quasi nul auquel il avait été fixé en décembre 2008 afin d'aider une économie alors en récession.

Suite à ces commentaires, le billet vert est tombé jeudi à 1,4882 dollar pour un euro, son niveau le plus faible depuis le 7 décembre 2009.

La faiblesse de la devise américaine rend plus attractifs les achats de matières premières libellées en dollar, comme l'or noir, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Cet accès de faiblesse du billet vert permettait ainsi d'effacer les chiffres décevants des réserves hebdomadaires de pétrole aux Etats-Unis publiés mercredi par le Département américain de l'Energie (DoE).

Selon le DoE, les réserves de brut ont augmenté de 6,2 millions de barils lors de la semaine achevée le 22 avril, bien plus que les 900'000 barils supplémentaires sur lesquels avaient tablé les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires.

De leur côté, les réserves d'essence ont diminué fortement de 2,5 millions de barils et les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont reculé contre toute attente de 1,8 million de barils.

"Si le rapport du DoE montre que la consommation de produits pétroliers n'est pour l'instant pas ébranlée de façon significative par le niveau élevé des cours, les risques d'une érosion de la demande ne peuvent pas être balayés tant que les prix continuent de grimper", prévenait cependant Olivier Jakob, analyste du cabinet Petromatrix.



Commenter Le brut se stabilise après un nouveau plus haut à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 26 juillet 2017 à 18:22

Le pétrole monte face à la baisse des réserves américaines

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse mercredi en fin d'échanges européens, galvanisés par la baisse hebdomadaire des réserves américaines, selon...

mercredi 26 juillet 2017 à 17:34

Nigeria: une dizaine de membres d'une mission d'exploration …

Kano (nigeria): Une dizaine de membres d'une équipe d'exploration pétrolière ont été enlevés dans le nord-est du Nigeria lors d'une embuscade attribuée...

mercredi 26 juillet 2017 à 16:44

USA: chute plus importante que prévu des stocks de brut au 2…

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une chute deux fois plus importante que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis...

mercredi 26 juillet 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York anticipant une baisse …

New York: Les prix du pétrole montaient à l'ouverture mercredi à New York, encouragés par l'anticipation d'une nouvelle baisse des réserves de...

mercredi 26 juillet 2017 à 13:07

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé l…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens, soutenus par la baisse des réserves américaines selon les premières données...

mercredi 26 juillet 2017 à 06:42

L'embellie se poursuit en Asie pour le pétrole

Singapour: Les cours du pétrole demeuraient orientés en nette hausse, mercredi en Asie, en raison d'estimations d'une forte baisse des réserves américaines...

mardi 25 juillet 2017 à 23:36

Colombie: oléoduc hors service depuis près de deux mois à ca…

Bogota: L'oléoduc Caño Limon-Coveñas, le deuxième plus important de Colombie, est hors service depuis près de deux mois suite à des attaques...

mardi 25 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole dopé par les promesses de l'Arabie saoudite

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi, entraînés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

mardi 25 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole grimpe, soutenu par l'Arabie saoudite

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement mardi en fin d'échanges européens, dopés par les propos rassurants de l'Arabie saoudite lors de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite