Menu
RSS

le brut se stabilise à l'ouverture à New York après un nouveau sommet

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi à l'ouverture à New York, après avoir atteint leur plus haut niveau depuis septembre 2008, stimulés par la faiblesse de la monnaie américaine.

Vers 13H10 GMT/15h10 HEC, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en juin s'échangeait à 112,78 dollars, en hausse de 2 cents par rapport à la veille.

Dans les échanges électroniques précédant la séance à la criée, les cours ont atteint 113,70 dollars le baril, niveau inédit depuis le 22 septembre 2008.

"Le marché continue de monter parce qu'il anticipe que la Réserve fédérale va garder de faibles taux d'intérêt: les gens achètent du pétrole pour placer leurs dollars", a expliqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

La banque centrale des Etats-Unis (Fed) a confirmé mercredi qu'elle comptait maintenir son taux d'intérêt proche de zéro pendant encore longtemps, et mener son programme de rachats d'actifs sur les marché à son terme pour soutenir la reprise.

Ces mesures pèsent sur la valeur de la monnaie américaine, au plus bas depuis fin 2009 jeudi face à l'euro, ce qui pousse les investisseurs à placer leurs fonds dans les matières premières pour protéger leur capital d'une perte de valeur.

Le marché pétrolier a peu réagi à la publication d'une première estimation de la croissance économique des Etats-Unis pour le premier trimestre. De 1,8% en rythme annuel par rapport aux trois derniers mois de 2010, elle montre un net ralentissement, qui avait été cependant anticipé par les économistes.

"Cela ne pèse pas sur les prix du brut et des produits raffinés, parce que l'offre en essence est faible actuellement" aux Etats-Unis, a noté Andy Lipow.

Le département américain de l'Energie a fait état mercredi d'une chute des stocks d'essence, désormais 8% inférieurs à leur niveau de l'an dernier, au moment où le pays approche de la période estivale, marquée habituellement par une forte consommation de carburants.



Commenter le brut se stabilise à l'ouverture à New York après un nouveau sommet

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 26 juin 2017 à 21:08

Le pétrole termine en hausse, le marché tente de se stabilis…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi, poursuivant leur stabilisation et profitant d'achats à bon compte...

lundi 26 juin 2017 à 20:54

France: les prix des carburants poursuivent leur baisse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué de se replier la semaine dernière, tombant au plus bas...

lundi 26 juin 2017 à 18:07

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...

lundi 26 juin 2017 à 17:59

Le pétrole peine à trouver une direction

Londres: Les cours du pétrole peinaient à accrocher un cap lundi en fin d'échanges européens, oscillant faiblement autour de l'équilibre après la...

lundi 26 juin 2017 à 15:33

Le pétrole ouvre en hausse à New York, aidé par le dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en légère hausse lundi à New York, aidés par des achats à...

lundi 26 juin 2017 à 12:42

Le pétrole tente de se reprendre mais reste affaibli

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu lundi en cours d'échanges européens, tentant timidement de se reprendre après la dégringolade de...

lundi 26 juin 2017 à 07:38

Le pétrole rebondit légèrement en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse lundi en Asie, rebondissant après une semaine qui a vu l'or noir...

vendredi 23 juin 2017 à 21:05

Le pétrole se reprend un peu à la fin d'une dure semaine

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse vendredi, parvenant à se reprendre un peu à la fin...

vendredi 23 juin 2017 à 18:11

Le pétrole essaie de se reprendre après sa récente faiblesse

Londres: Les prix du pétrole évoluaient en légère hausse vendredi en fin d'échanges européens, essayant péniblement de se maintenir en hausse sur...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite