Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole cherche une direction du fait de fondamentaux contradictoires

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole cherchaient une direction vendredi en fin d'échanges européens, tiraillés entre la perspective d'une demande terne et un regain de tensions autour de la situation en Irak.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 104,75 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 69 cents par rapport à la clôture de jeudi. Le Brent est tombé mardi à 104,07 dollars le baril, son plus bas niveau en quatre mois.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 2 cents à 97,36 dollars. Le WTI était tombé jeudi à 96,55 dollars, son niveau le plus faible depuis le 4 février.

Les troubles géopolitiques dominent les marchés depuis des mois mais leurs effets ont jusqu'à présent eu peu d'impact sur les prix, notaient les analystes de Commerzbank.

Mais un regain de tensions autour de la situation en Irak et les inquiétudes liées à la crise ukrainienne soutenaient vendredi les cours de l'or noir.

Les opérateurs sur les marchés ont de toute évidence eu une réaction logique et réduit leurs prévisions pour la production pétrolière de l'Irak et de la Russie, observait-on chez Commerzbank.

Les craintes d'une diminution de l'offre mondiale de brut font ainsi monter les prix.

Les États-Unis se sont directement impliqués dans le conflit en Irak, pour la première fois depuis le retrait de leurs troupes en 2011, en bombardant vendredi des positions des extrémistes sunnites de l'État islamique (EI) menaçant le Kurdistan irakien et des milliers de chrétiens et Yazidis en fuite.

Jusqu'à encore récemment, l'Opep (l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, NDLR) plaçait beaucoup d'espoir dans l'Irak, qui devait prendre en charge les deux tiers des hausses à venir de la production du cartel, mais le pays glisse vers le chaos, expliquaient les experts de Commerzbank.

Mais les prix du pétrole continuaient tout de même de subir la pression d'une offre toujours abondante et d'une demande estivale basse.

De plus, l'Opep a légèrement abaissé sa prévision pour la croissance de la demande mondiale de pétrole, tablant désormais pour 2014 sur une hausse de 1,10 million de barils par jour (mbj) de la demande, contre 1,13 mbj estimés au début de été, selon le rapport mensuel du cartel.

En outre, le dollar restait fort, après avoir atteint mercredi son niveau le plus élevé face à l'euro en neuf mois, à 1,3333 dollar pour un euro.

L'appréciation du billet vert rend plus onéreux pour les investisseurs munis d'autres devises les achats d'or noir, libellé en dollar.







Commenter Le pétrole cherche une direction du fait de fondamentaux contradictoires


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite