Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole repart à la baisse, plombé par le renforcement du dollar

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole repartaient en nette baisse mardi en fin d'échanges européens, pénalisés par un renforcement du dollar rendant l'or noir plus onéreux pour les acheteurs munis d'autres devises, sur fond d'offre abondante malgré les tensions géopolitiques.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 104,22 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,19 dollar par rapport à la clôture de lundi. Le Brent est tombé en séance à 104,07 dollars le baril, un nouveau plus bas en quatre mois.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 96 cents, à 97,33 dollars. Vendredi, le WTI était tombé à 97,09 dollars, son niveau le plus faible depuis le 7 février.

Un dollar en pleine forme a pesé sur les matières premières mardi, commentait Chris Beauchamp, analyste chez IG.

Le billet vert a notamment atteint son niveau le plus fort depuis début novembre 2013 face à l'euro, à 1,3358 dollar pour un euro.

De bons indicateurs américains, l'accélération plus forte que prévu de l'activité dans le secteur des services en juillet et la hausse plus forte qu'attendu des commandes industrielles en juin, ont alimenté un regain d'optimisme des investisseurs sur la vigueur de la reprise de la première économie mondiale.

Cet optimisme a renforcé les spéculations d'une hausse anticipée des taux d'intérêt de la Réserve fédérale américaine (Fed), un mouvement qui rendrait le dollar plus rémunérateur et donc plus attrayant pour les investisseurs, provoquant son appréciation.

De plus, les bons indicateurs américains impliquent que la Fed va continuer à réduire ses mesures d'aide à l'économie américaine, des mesures passant par des injections de liquidité dans le système financier américain, qui ont stimulé les achats de matières premières, dont l'or noir.

Mais dans l'ensemble, le marché restait tiraillé entre une offre abondante dans le bassin atlantique couplée à une demande faible d'une part et une intensification des combats en Libye, observait Chloe Bradley, analyste chez Inenco.

Les combats qui font rage depuis le 13 juillet à Tripoli opposaient mardi toujours des milices dans le sud et l'ouest de la ville, selon un journaliste de l'AFP.

En deux semaines, les violences à Tripoli et Benghazi ont fait plus de 220 morts et un millier de blessés, selon les autorités. Et les combats ont poussé plusieurs capitales étrangères à évacuer leurs ressortissants.

Les violences ont entraîné une diminution notable des exportations libyennes ainsi qu'une pénurie de carburant à Tripoli, relevait Mme Bradley.

Selon les analystes de Commerzbank, la production serait actuellement de 450.000 barils par jour contre 500.000 barils il y a une semaine.

Après s'être focalisé ces derniers jours sur une offre abondante, le marché semble porter plus d'attention aux risques pesant sur l'offre, car en plus de la Libye, la situation en Irak reste peu claire, ajoutait-on chez Commerzbank.

En Irak, les jihadistes de l'État islamique (EI), qui ont lancé en juin une offensive fulgurante sur le pays et se sont emparés depuis d'importants pans de territoire, ont notamment conquis ce week-end plusieurs villes de la région autonome du Kurdistan irakien, à proximité de la frontière syrienne, jetant sur les routes jusqu'à 200.000 personnes.

Les insurgés se sont aussi emparés de deux champs de pétrole ayant une production totale de 20.000 barils par jour, Ain Zalah et Batma, et d'une petite centrale électrique.







Commenter Le pétrole repart à la baisse, plombé par le renforcement du dollar


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

vendredi 18 août 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York à la fin d'une …

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en très légère hausse vendredi, à la fin d'une semaine de baisse au...

vendredi 18 août 2017 à 12:34

Le pétrole stable avant une nouvelle réunion de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché hésitant après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 06:27

Le pétrole recule légèrement en Asie

séoul: Les cours du pétrole reculaient légèrement en Asie vendredi, les investisseurs ignorant la baisse des stocks de brut américain pour privilégier...

jeudi 17 août 2017 à 21:27

Le pétrole termine en hausse, hésitant entre stocks et produ…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, à l'issue d'une séance hésitante au cours de laquelle les...

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite