Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York après un rapport décevant sur l'emploi

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole coté à New York poursuivaient leur recul à l'ouverture vendredi après un rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis un peu décevant dans un marché anticipant une remontée des réserves de brut dans le pays.
Vers 13H20 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en septembre, qui avait clôturé la veille à son plus bas niveau en quatre mois, baissait de 75 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 97,42 dollars.

Selon les données publiées par le département du Travail, l'économie des Etats-Unis a continué de créer des emplois en juillet, mais à un rythme plus faible que ne le prévoyaient les analystes.

Le taux de chômage est lui légèrement remonté, à 6,2%.

Les chiffres restent bons mais c'est un peu moins bien que ce qu'on avait espéré au vu des derniers rapports hebdomadaires sur l'emploi, a relevé John Kilduff d'Again Capital.

Cela laisse augurer une demande pour les produits raffinés plus faible que prévu, a ajouté l'analyste.

Ces deux derniers jours, les investisseurs avaient déjà montré des signes d'inquiétude face à l'annonce d'une remontée des réserves d'essence à son plus haut niveau depuis mars, alors même que la saison des grands déplacements en voiture est censée être à son pic.

L'interruption de la raffinerie de Coffeyville dans le Kansas, d'une capacité de 115.000 barils par jour, en raison d'un incendie dans une de ses unités de production fait aussi craindre aux acteurs du marché une nette remontée des stocks du terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, centre-sud du pays), où sont entreposées les réserves servant de référence au WTI.

Cette raffinerie, qui est directement reliée à Cushing par un oléoduc, devrait être hors service pendant quatre semaines, a souligné Carl Larry de Oil Outlooks and Opinion.

Les stocks de Cushing avaient atteint des niveaux record début 2013 (près de 52 millions de barils), pesant sur le cours du pétrole échangé à New York, avant d'entamer un déclin, surtout depuis le début de cette année.

Ces réserves sont d'ailleurs tombées la semaine dernière à leur plus bas niveau depuis début novembre 2008, à 17,9 millions de barils.

Pour Carl Larry, les courtiers en énergie surveillent par ailleurs très étroitement les nouvelles tractations qui devaient se dérouler vendredi à New York pour tenter de trouver une issue au litige opposant l'Argentine à deux de ses créanciers qui a précipité le pays dans une situation de défaut de paiement.

Si aucune solution n'est trouvée, certains craignent que ce problème ait des répercussions sur d'autres pays d'Amérique latine, avec qui les Etats-Unis ont des relations commerciales étroites notamment en termes de ventes de produits pétroliers raffinés, a-t-il estimé.







Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York après un rapport décevant sur l'emploi


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite