Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse, pénalisé par le renforcement du dollar

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar, dans un marché toujours tiraillé entre une offre abondante et les incertitudes persistantes liées à la crise ukrainienne.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 107,38 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 19 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange(Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 1,05 dollar, à 100,62 dollars.

Le marché du pétrole semble toujours déterminé à faire peu de cas des nombreux foyers de tensions géopolitiques, le Brent restant cantonné sous 108 dollars et le WTI tombant même sous 101 dollars, observaient les analystes de Commerzbank.

Une raison de cette surprenante faiblesse des prix du pétrole pourrait bien être des inquiétudes sur l'impact négatif de sanctions contre la Russie, notamment en Europe, dont environ 30% des importations de gaz et de pétrole proviennent de la Russie, avançaient les exports de Commerzbank.

De plus, l'offre mondiale d'or noir reste abondante tandis que la demande montre des signes de faiblesse, notamment en ce qui concerne la demande de la zone euro et des États-Unis en produits raffinés, notaient des analystes.

En quête d'indices sur la demande, les investisseurs guettaient la publication mercredi des données hebdomadaires du département américain de l'Énergie (DoE) sur les réserves de pétrole du plus consommateur d'or noir au monde.

En outre, la force du dollar limite toute tentative de rebond des cours car elle rend les achats de brut (libellés dans la monnaie américaine, ndlr) plus onéreux pour les investisseurs munis d'autres devises, notait Rebecca Hermolle, analyste chez Inenco.

Le billet vert a atteint mardi son niveau le plus fort en huit mois face à la monnaie unique européenne, à 1,3409 dollar pour un euro.

Mais les investisseurs restaient attentifs à l'évolution des différents foyers de tensions géopolitiques.

Réunis à Bruxelles, les ambassadeurs des 28 pays membres de l'Union européenne (UE) ont adopté mardi une série de mesures pour bloquer l'accès aux marchés financiers européens aux firmes et aux banques russes et interdire toute nouvelle ventes d'armes et de technologies sensibles dans le domaine de l'énergie et des biens à double usage militaire et civil à la Russie.

Ils ont également décidé de bloquer les avoirs de quatre hommes d'affaires russes proche du président Vladimir Poutine, accusés de bénéficier de l'annexion de la Crimée ou de soutenir activement la déstabilisation de l'est de l'Ukraine, où d'intenses combats faisaient rage entre le rébellion ukrainienne prorusse et les forces de Kiev.

Le conflit entre Israël et le Hamas connaissait mardi un regain de violence, les bombardements nocturnes incessants sur la bande de Gaza ayant couvert tout espoir de trêve à l'occasion de la fin du ramadan.

Et en Libye, les autorités ont mis en garde lundi contre une catastrophe dans la capitale Tripoli, où un incendie ravageant un immense dépôt de stockage d'hydrocarbures n'a pu être maîtrisé en raison de violents combats, tandis que Benghazi, chef-lieu de l'Est libyen, est le théâtre d'affrontements quasi-quotidiens.







Commenter Le pétrole baisse, pénalisé par le renforcement du dollar


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite