Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole recule à New York, ignorant toujours les risques géopolitiques

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont ouvert en nette baisse mardi à New York, malgré un contexte géopolitique très tendu, dans un marché se préparant à la sortie d'un rapport hebdomadaire sur les stocks américains de brut mercredi.
Vers 13H15 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en septembre reculait de 93 cents, et s'échangeait à 100,73 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le marché est en train de redescendre jusqu'aux niveaux auxquels il évoluait avant le crash de l'avion de ligne malaisien en Ukraine, a remarqué Bob Yawger, de Mizuho Securities.

En effet, malgré l'escalade de la crise ukrainienne générée par le crash du MH17, abattu par un missile dans une zone contrôlée par les séparatistes pro-russes dans l'Est ukrainien, le pétrole coule toujours, a-t-il expliqué.

La tension montait pourtant encore d'un cran mardi entre les nations occidentales et Moscou, alors que les Européens discutaient d'un durcissement de leurs sanctions visant la Russie, accusée d'armer les rebelles.

Le marché semble s'habituer à ce chaos géopolitique, que ce soit en Ukraine, en Libye, en Irak, tant que (les investisseurs) se sentent à l'aise avec le niveau de l'offre en brut dans le monde, a-t-il ajouté.

Les opérateurs américains se concentraient en outre mardi sur la sortie des chiffres du département de l'Energie américain (DoE) sur les réserves de pétrole et de produits pétroliers aux Etats-Unis.

Une forte augmentation des réserves d'essence la semaine dernière, en plein pic de la saison des grandes déplacements en voiture dans le pays, avait soulevé quelques craintes sur la demande du premier consommateur mondial d'or noir, et pesé sur les prix.

Or, les raffineries américaines maintiennent depuis la semaine précédente une cadence de presque 94% de leur capacité, un niveau jamais vu depuis août 2005, selon les analystes, maintenant l'offre en produits pétroliers à des niveaux très élevés.

Le marché surveillait également la tenue d'une réunion de deux jours de la Réserve fédérale américaine (Fed) dès mardi, a observé Matt Smith, de Schneider Electric. Ils guetteront notamment des indices sur un éventuel changement de cap de sa politique monétaire, de nature à faire évoluer la valeur du billet vert par rapport aux autres devises.

En effet, plus le billet vert est abordable, plus les matières premières libellées dans cette monnaie, comme le brut, deviennent accessibles aux investisseurs munis d'autres devises.







Commenter Le pétrole recule à New York, ignorant toujours les risques géopolitiques


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole recule, prudence des marchés après le bond de lun…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint leur plus haut en deux ans, les marchés...

mardi 26 septembre 2017 à 17:32

Pétrole: deux nouvelles entités de Schlumberger en France to…

Paris: Deux nouvelles entités en France du groupe de services parapétroliers Schlumberger sont visés par un plan social, portant à trois le...

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite