Menu
RSS

Le pétrole recule à New York, ignorant l'escalade des risques géopolitiques

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont fini en baisse lundi à New York, dans un marché peu influencé par la persistance de vives tensions géopolitiques mais qui pâtissait de craintes sur la vigueur de la demande en produits raffinés.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en septembre a reculé de 42 cents, et s'est établi à 101,67 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le WTI a été pénalisé par les produits raffinés une nouvelle fois lundi, a relevé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

En effet, on remarque une faiblesse assez nette de la demande en produits raffinés du côté de la zone euro comme aux Etats-Unis, et ce manque de vigueur du côté des consommateurs d'essence ou de gazole a eu tendance à peser sur l'ensemble du marché ces derniers temps, a remarqué John Kilduff, de Again Capital.

La demande en essence a diminué de 1,0% en glissement annuel la semaine dernière, un chiffre jugé préoccupant par les opérateurs en pleine saison de grands déplacements en voiture aux Etats-Unis. Et les stocks d'essence ont bondi de 3,4 millions de barils cette semaine-là, soit quatre fois plus qu'anticipé.

Les raffineries américaines maintiennent depuis la semaine précédente une cadence de presque 94% de leur capacité, un niveau jamais vu depuis août 2005, selon les analystes.

Et l'on s'attend à ce que les raffineries maintiennent ce rythme très soutenu cette semaine et que les stocks de produits pétroliers gonflent encore, a estimé M. Lipow.

Le département américain de l'Energie (DoE) doit faire part de ses chiffres hebdomadaires sur les stocks pétroliers mercredi matin.

Par ailleurs, sur le front de l'offre mondiale, le marché ignore clairement l'annonce d'un incendie dans un terminal pétrolier libyen et l'escalade de la violence sur place, même si cela va certainement entraîner, selon moi, des perturbations dans les exportations d'hydrocarbures du pays, a indiqué Andy Lipow.

Les autorités libyennes peinaient à maîtriser lundi un incendie ravageant un immense dépôt de stockage d'hydrocarbures, au milieu de combats entre milices rivales, et ont mis en garde contre une catastrophe dans la capitale.

Ce site de stockage de dérivés de pétrole contient au total plus de 90 millions de litres de carburant en plus d'un réservoir de gaz naturel.

Les tensions restaient par ailleurs extrêmement vives au Proche-Orient après la mort d'enfants palestiniens et de civils israéliens dans la journée qui annihilait tout espoir de trêve rapide sur place.

Du côté de la crise ukrainienne, l'Union européenne doit confirmer mardi l'adoption de sanctions économiques d'envergure contre Moscou concernant l'accès aux marchés financiers, les ventes d'armes, les technologies sensibles dans le domaine de l'énergie et des biens à double usage militaire et civil.

En dépit de tous ces risques, l'offre en pétrole reste abondante, de la mer du Nord à l'Afrique de l'Ouest et ailleurs, le pétrole coule à flot et la réaction du marché montre que nous n'avons pas vu de réelles perturbations jusqu'à maintenant, a résumé Gene McGillian, de Tradition Energy.







Commenter Le pétrole recule à New York, ignorant l'escalade des risques géopolitiques

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 23 avril 2017 à 16:12

Koweït: la justice valide la hausse des prix des carburants

Koweït: La cour d'appel du Koweït a estimé dimanche que la décision du gouvernement d'augmenter les prix des carburants ne violait pas...

vendredi 21 avril 2017 à 21:17

Pas d'exception aux sanctions russes pour les entreprises pé…

Washington: L'administration Trump n'autorisera pas les entreprises américaines à participer à des projets pétroliers ou gaziers impliquant des sociétés visées par les...

vendredi 21 avril 2017 à 20:48

Le pétrole baisse nettement, le marché rattrapé par le doute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé vendredi, une vague de pessimisme envahissant le marché à l'issue d'une semaine...

vendredi 21 avril 2017 à 18:29

Le pétrole à son plus bas en trois semaines, l'offre américa…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, alors que l'offre américaine paraît intarissable et malgré les efforts de...

vendredi 21 avril 2017 à 15:18

Le pétrole stagne à New York, l'attentisme dominant

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi à New York, le marché se montrant prudent à l'issue d'une...

vendredi 21 avril 2017 à 13:16

La consommation de produits pétroliers a baissé en mars

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont baissé de 1,3% en mars par rapport à la même période en 2016...

vendredi 21 avril 2017 à 12:25

Le pétrole stable, la surabondance inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, les craintes sur une surproduction mondiale due au pétrole de...

vendredi 21 avril 2017 à 08:48

Chevron: l'Australie maintient un redressement fiscal de 189…

sydney: La justice australienne a confirmé vendredi en appel le redressement fiscal de 189 millions d'euros infligé au géant du pétrole Chevron...

vendredi 21 avril 2017 à 06:02

Le pétrole stable en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient stables, vendredi en Asie, les informations sur une prolongation des baisses de production de l'Opep étant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite