Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole se stabilise malgré les tensions géopolitiques

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole évoluaient autour de l'équilibre vendredi en cours d'échanges européens, ne parvenant pas à tirer profit des tensions géopolitiques dans un marché qui reste bien approvisionné.
Vers 10H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 107,15 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 8 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance grappillait 5 cents, à 102,12 dollars.

Il semble que malgré un recul des stocks de pétrole (américains), l'offre mondiale est toujours suffisante pour maintenir la pression sur les prix du pétrole, notait Jonathan Sudaria, analyste chez Capital Spreads.

Les cours du brut avaient clôturé en hausse mercredi, après un recul plus fort que prévu des stocks de brut américains (signalant une bonne demande aux États-Unis), mais se sont nettement repliés jeudi, souffrant de prises de bénéfices dans un marché toujours bien approvisionné.

Par exemple, les exportations irakiennes de brut n'ont fléchi que légèrement en juin, à 2,42 millions de barils par jour, contre 2,58 millions en mai, l'offensive des jihadistes dans le nord du pays n'ayant pas affecté la plus grande part de la production, qui se situe dans le sud.

De même, malgré les combats persistants à Tripoli et à Benghazi en Libye, la production pétrolière du pays est parvenue à se redresser autour de 500.000 barils par jour, rappelaient les analystes du courtier PVM.

Le secteur pétrolier libyen tente de se rétablir depuis l'annonce début juillet de la fin des blocages des rebelles autonomistes de l'Est, qui entravaient depuis près d'un an les installations de production et d'exportation.

Les investisseurs restaient tout de même attentifs aux tensions géopolitiques, notamment autour de la crise ukrainienne.

L'Union européenne (UE) a nettement élargi jeudi ses sanctions ciblées contre la Russie, en ajoutant à sa liste noire 15 personnalités et 18 entités accusées de soutenir les séparatistes dans l'est de l'Ukraine.

La liste doit être publiée vendredi en fin d'après-midi au Journal officiel de l'UE. Elle comprenait jusqu'à présent 72 personnalités russes et ukrainiennes prorusses, ainsi que deux entités ayant leur siège en Crimée, la péninsule ukrainienne rattachée à la Russie en mars.







Commenter Le pétrole se stabilise malgré les tensions géopolitiques


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

jeudi 17 août 2017 à 12:22

Le pétrole stable mais affaibli par la production américaine

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens, affaiblis par la publication des données sur les réserves américaines...

jeudi 17 août 2017 à 06:13

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient jeudi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York et à Londres

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite