Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: le brut hésite, le marché scrute l'Ukraine et la Libye

prix-du-petrole <br
:


Sur le New York Mercantile Exchange(Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août gagnait 96 cents, à 104,09 USD.


Dans un contexte géopolitique extrêmement tendu, le WTI rebondissait lundi, tandis que le Brent tentait de se stabiliser au-dessus de 107 USD le baril.


Les opérateurs du marché pétrolier craignaient notamment que de nouvelles sanctions occidentales contre la Russie dans le cadre de la crise ukrainienne ne dérèglent l'approvisionnement du marché européen de l'énergie -- dont environ 30% des importations de gaz et de pétrole proviennent de Russie.


D'ailleurs, les nouvelles sanctions introduites par les États-Unis contre les géants russes de l'énergie Rosneft et Novatek pourraient entraver leurs nouveaux projets de production, a estimé lundi Moody's.


Le Canada a annoncé lundi qu'il prendra de nouvelles sanctions contre des intérêts russes en coordination avec les États-Unis et les pays européens à la suite du crash de l'avion malaisien dans l'est de l'Ukraine.


Dimanche, Paris, Londres et Berlin ont menacé Moscou de nouvelles sanctions si le président Vladimir Poutine n'obtenait pas des rebelles prorusses de l'Est ukrainien un accès "libre et total" au site du crash.


Les opérateurs du marché pétrolier restaient par ailleurs attentifs à l'évolution de la situation en Libye, où plus de 47 personnes ont été tuées en une semaine de combats entre milices rivales pour le contrôle de l'aéroport de Tripoli.


Ces combats pourraient entraver le rétablissement du secteur pétrolier du pays, qui avait été fortement perturbé pendant près d'un an par divers mouvements de protestation, notamment de la part des rebelles autonomistes de l'Est.


Les autorités libyennes et ces rebelles avaient annoncé début juillet la fin de la crise pétrolière dans le pays, ce qui avait permis à la production pétrolière libyenne de se hisser au-dessus des 500'000 barils par jour, contre 200'000 barils par jour auparavant.






Commenter Pétrole: le brut hésite, le marché scrute l'Ukraine et la Libye


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 28 juillet 2017 à 15:33

Le Québec met fin au projet d'exploiter le pétrole d'Anticos…

Montréal: Le gouvernement du Québec a décidé vendredi d'abandonner son objectif d'extraire du pétrole sur l'île d'Anticosti dans le Golfe du fleuve...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:23

Le pétrole poursuit sa progression à l'ouverture à New York

New York: Le prix du pétrole coté à New York progressait légèrement vendredi à l'ouverture, continuant à profiter du recul des stocks...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:12

Chevron renoue avec les bénéfices au 2T grâce aux économies

New York: La major pétrolière Chevron a renoué avec les bénéfices au deuxième trimestre, grâce à sa cure d'austérité qui lui a...

vendredi 28 juillet 2017 à 14:41

ExxonMobil: bénéfices 2T quasi doublés mais inférieurs aux a…

New York: La major pétrolière américaine ExxonMobil a annoncé vendredi des bénéfices presque doublés au deuxième trimestre, en raison d'une nette baisse...

vendredi 28 juillet 2017 à 12:26

Le pétrole monte grâce à un dollar faible

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse vendredi en cours d'échanges européens, soutenus par le dollar et par l'Opep, avant des...

jeudi 27 juillet 2017 à 20:55

Le pétrole encore soutenu par la baisse des stocks américain…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a terminé en légère hausse jeudi, la récente baisse des réserves de produits...

jeudi 27 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole soutenu par l'Arabie saoudite et la baisse des st…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse jeudi en fin d'échanges européens, les prix restant soutenus par les nouveaux efforts de...

jeudi 27 juillet 2017 à 15:44

Le pétrole, affecté par des prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Les prix du pétrole reculaient légèrement à l'ouverture jeudi à New York, les investisseurs engrangeant quelques profits après un rebond...

jeudi 27 juillet 2017 à 13:19

Statoil dégage de larges bénéfices au 2T grâce aux cours du …

Oslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil a présenté jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu grâce à la remontée du prix des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite