Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit dans l'indécision à New York avant la Fed

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole ont fini en légère baisse mardi à New York à l'issue d'une séance indécise, en pleine réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale, mais toujours soutenus par les tensions géopolitiques.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en juin a terminé à 112,21 dollars, en repli de 7 cents par rapport à la veille.

Les prix ont oscillé entre progression et recul tout au long de la séance.

Sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a gagné 48 cents à 124,14 dollars.

"Le marché est dans une phase de décision. Si le dollar continue de reculer de façon importante après le témoignage de Ben Bernanke demain, le prix du pétrole pourrait bien casser le seuil des 114 dollars, peut-être monter jusqu'à 120 dollars", a estimé Rich Ilczyszyn, de Lind-Waldock.

Le niveau du dollar, faible, a contribué à alimenter la hausse des prix, rendant les matières premières plus attractives pour les investisseurs munis d'autres devises et les faisant apparaître comme un refuge contre l'inflation.

Le marché a donc fait preuve de prudence avant la fin, mercredi, de la réunion de politique monétaire de la Fed, qui pourrait infléchir le cours du billet vert.

La Fed "doit apporter son soutien au dollar et essayer de raccommoder l'économie. Les prix élevés du pétrole sont susceptibles de faire dérailler toute reprise", a observé M. Ilczyszyn.

Toutefois, "avec un chômage qui se maintient à un niveau élevé, il est peu probable que le comité de politique monétaire ne presse le président (de la Fed) Ben Bernanke pour relever les taux" d'intérêt, a noté de son côté Mike Fitzpatrick, de Kilduff Report.

"Sans l'aide d'une hausse des taux le dollar va rester sous pression et par conséquent contribuer à doper les prix du pétrole", a-t-il ajouté.

L'attente avant la réunion de la Fed a placé le marché sur la défensive, mais la situation au Moyen-Orient et en Afrique du Nord restait tendue.

Le conflit se poursuivait en Libye, où les rebelles affichaient une certaine confiance. En Syrie, l'armée continuait de réprimer les manifestants au régime. Par ailleurs l'expulsion d'un diplomate iranien de Bahreïn témoignait de la dégradation des relations des monarchies du Golfe avec Téhéran.

Du côté de l'Arabie saoudite, principal pays exportateur, le directeur général la compagnie pétrolière saoudienne Aramco "a exprimé un certain malaise avec le niveau des prix élevé actuel, et craint que cela n'ait un impact négatif sur l'économie", ont rapporté les analystes de Commerzbank.

"Il n'y a aucun doute que des prix élevés du brut dans le passé aient ralenti la croissance économique. Aramco est bien conscient que si l'envolée des prix de l'énergie crée une situation semblable à celle de 2008, où les prix se sont heurtés à un certain niveau puis se sont effondrés, cela peut être très dommageable pour l'économie saoudienne", a observé Phil Flynn, de PFG Best Research.

Mercredi matin, un peu avant les conclusions de la Fed, doivent être publiés les chiffres hebdomadaires des stocks aux Etats-Unis.

Les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires tablent sur une hausse des stocks de brut de 900'000 barils au cours de la semaine passée, après une baisse surprise la semaine précédente. Ils estiment également que les stocks d'essence vont baisser de 1,1 million de barils, et ceux de produits distillés vont progresser de 200'000 barils.



Commenter Le brut finit dans l'indécision à New York avant la Fed


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

mercredi 20 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole monte malgré la hausse des stocks américains de b…

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant un rapport sur les réserves américaines...

mercredi 20 septembre 2017 à 17:13

USA: les stocks de brut augmentent un peu plus qu'attendu au…

New York: Les stocks de pétrole brut ont progressé un peu plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière alors que...

mercredi 20 septembre 2017 à 15:31

Le pétrole ouvre en hausse à New York avant un rapport sur l…

New York: Le baril de pétrole new-yorkais s'appréciait à l'ouverture mercredi, soutenu par un regain de spéculations sur une prolongation de l'accord...

mercredi 20 septembre 2017 à 12:43

Le pétrole monte un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi, en cours d'échanges européens, dans un marché prudent avant la publication des données...

mercredi 20 septembre 2017 à 07:36

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi en Asie, sur l'espoir que les réserves américaines de brut augmentent...

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore à New York au seuil des 50 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite