Menu
RSS
A+ A A-

Ukraine: Washington accentue sa pression sur Moscou en sanctionnant Rosneft

prix-du-petrole washingtonwashington: Les Etats-Unis ont étoffé mercredi leurs sanctions économiques contre la Russie pour son rôle dans la crise en Ukraine en plaçant notamment sur leur liste noire le géant russe des hydrocarbures Rosneft.
En imposant des sanctions à des entités du secteur financier et énergétique, le Trésor (américain) a augmenté les coûts de l'isolement économique de la Russie, assure le Trésor dans son communiqué.

Rosneft, à l'influence grandissante depuis qu'il est dirigé par un proche du président Vladimir Poutine, Igor Setchine, voit ainsi ses éventuels avoirs aux Etats-Unis gelés.

Les sanctions interdisent également aux entreprises américaines de mener des transactions avec le géant russe, devenu début 2013 le premier producteur de pétrole coté en Bourse dans le monde.

Le nouveau round de sanctions annoncé mercredi vise également la banque du géant gazier russe Gazprom, Gazprombank, et la banque publique russe VEB, qui compte le Premier ministre russe Dmitri Medvedev parmi ses dirigeants, selon le communiqué du Trésor.

Ces nouvelles mesures américaines étaient réclamés par les autorités ukrainiennes qui accusent Moscou de soutenir les séparatistes sur fond d'une nette aggravation de tensions dans l'Est rebelle et de nouvelles craintes d'une invasion russe.

L'administration Obama assure, elle, répondre aux tentatives répétées de la Russie de déstabiliser l'est de l'Ukraine et à son occupation de la Crimée, indique le communiqué du Trésor.

Les Etats-Unis ont également placé mercredi sur leur liste noire les autorités séparatistes de Donetsk et de Lougansk, qui tentent de faire sécession dans l'Est de l'Ukraine et qui ont proclamé leur autorité sans l'assentiment de Kiev, assure le Trésor.

Alexandre Borodai, le Premier ministre de la République de Donetsk autoproclamé par les pro-russes, est lui directement visé par Washington pour les menaces qu'il fait peser sur la paix, assure le communiqué du Trésor.

Deux hauts responsables russes -- un des dirigeants des services secrets, Sergueï Besseda, et le vice-président du Parlement Sergueï Neverov-- figurent également parmi les nouvelles cibles américaines.

Début avril, Moscou avait admis la présence à Kiev de M. Besseda lors de la répression sanglante de l'insurrection contre l'ancien pouvoir de Viktor Ianoukovitch.

Huit entreprises russes de fabrication d'armes sont également ajoutées sur la liste noire américaine, a annoncé le Trésor.

Avant ces nouvelles mesures, 19 entités et 52 individus --dont des proches du président Vladimir Poutine-- figuraient sur la liste noire américaine.

Ces mesures américaines sont annoncées alors que les dirigeants européens étaient réunis pour discuter de nouvelles sanctions contre la Russie en raison de la crise en Ukraine.

Selon une source diplomatique, les Européens ont décidé de durcir leurs sanctions mais sans aller jusqu'à des mesures économiques d'envergure.

Réunis en sommet à Bruxelles, les Européens ont notamment décidé du gel de programmes menés en Russie par la Banque européenne d'investissement (BEI) et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), selon cette source.

jt/sl/rhl

GAZPROM







Commenter Ukraine: Washington accentue sa pression sur Moscou en sanctionnant Rosneft


Le pétrole en Russie


lundi 26 juin 2017

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...

lundi 15 mai 2017

Pétrole: Moscou et Ryad veulent réduire l'offre de pétrole j…

Moscou: La Russie et l'Arabie Saoudite, deux des plus grands producteurs de pétrole dans le monde, se sont prononcés lundi dans un...

lundi 08 mai 2017

Pétrole: Moscou et Ryad pour une extension de l'accord de ré…

Moscou: Les deux plus grands producteurs de pétrole, la Russie et l'Arabie Saoudite, ont évoqué lundi une extension de l'accord de réduction...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Russie

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 25 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole grimpe, soutenu par l'Arabie saoudite

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement mardi en fin d'échanges européens, dopés par les propos rassurants de l'Arabie saoudite lors de...

mardi 25 juillet 2017 à 15:33

Le pétrole, galvanisé par l'Arabie saoudite, ouvre en hausse…

New York: Les cours du pétrole étaient encore stimulés mardi à l'ouverture à New York par l'annonce d'une baisse des exportations de...

mardi 25 juillet 2017 à 12:30

Le pétrole poursuit sa hausse après la réunion de Saint-Péte…

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mardi en cours d'échanges européens au lendemain de la réunion de Saint-Pétersbourg des pays...

mardi 25 juillet 2017 à 10:28

TechnipFMC annonce une grosse erreur dans ses comptes, le ti…

Paris: Le groupe parapétrolier TechnipFMC chutait de plus de 8% mardi en Bourse, après avoir surévalué de 209,5 millions de dollars ses...

mardi 25 juillet 2017 à 05:26

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie après Saint-Pétersbour…

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper, mardi en Asie, galvanisés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses exportations et...

lundi 24 juillet 2017 à 21:27

Le pétrole, rassuré par l'Arabie saoudite, termine en hausse…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi à New York, encouragés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

lundi 24 juillet 2017 à 18:15

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite rassure

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en fin d'échanges européens après que l'Opep et de ses partenaires se sont rencontrés pour...

lundi 24 juillet 2017 à 16:18

Pétrole: les pays producteurs cherchent à accentuer leur bai…

Saint-Pétersbourg: Les principaux pays exportateurs de pétrole, réunis lundi, ont affiché leur volonté d'accentuer la réduction de leur offre en l'appliquant plus...

lundi 24 juillet 2017 à 16:09

France: les prix des carburants poursuivent leur hausse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont poursuivi leur hausse la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite