Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole perd plus d'un dollar, toujours miné par la Libye

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole perdaient plus d'un dollar vendredi en fin d'échanges européens, terminant une troisième semaine de baisse consécutive, plombés par la normalisation progressive de la production et l'exportation de brut libyen.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 106,99 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,68 dollar par rapport à la clôture de jeudi. Vers 15H30 GMT, le Brent est tombé à 106,85 dollars, son niveau le plus faible depuis le 1er mai.

Sur le New York Mercantile Exchange(Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 1,58 dollar, à 101,35 dollars. Vers 15H30 GMT, le WTI a atteint 101,28 dollars, un minimum depuis le 15 mai.

A Londres comme à New York, le marché du pétrole avait interrompu jeudi une longue série de séances de baisse d'affilée, le Brent et le WTI clôturant en hausse ce jour-là.

Mais les deux références du pétrole sont reparties en forte baisse vendredi, toujours pénalisées par l'absence de perturbations des exportations pétrolières irakiennes et la normalisation du secteur pétrolier en Libye.

Ainsi, le marché pétrolier s'apprêtait à enregistrer sa troisième semaine de baisse consécutive. Une longue période entamée au lendemain du pic en neuf mois atteint mi-juin par les cours du brut, alors affolés par la crise irakienne.

Mais les craintes de perturbations de l'offre irakienne de brut ne se sont pas matérialisées tandis que le secteur pétrolier libyen est en voie de normalisation, ce qui a apaisé les inquiétudes sur l'offre mondiale.

Les autorités libyennes et les rebelles autonomistes de l'Est (qui ont bloqué les terminaux pétroliers pendant près d'un an) ont en effet annoncé la semaine dernière la fin de la crise pétrolière dans le pays.

Les dernières informations suggèrent que la production pétrolière libyenne a commencé à augmenter et s'établit à 350.000 barils par jour alors que le champ d'al-Charara a repris ses opérations, rapportaient les analystes du courtier PVM.

Les perturbations des rebelles autonomistes avaient provoqué une forte chute de la production libyenne, par moment réduite à moins de 200.000 barils par jour, contre environ 1,5 million de barils par jour en temps normal.

Enfin, du côté de la demande, l'Agence internationale de l'Énergie (AIE) a indiqué prévoir une accélération de la demande mondiale de brut en 2015 mais a révisé en baisse celle de 2014.

Dans son rapport semestriel publié vendredi, l'agence énergétique des pays développés envisage désormais une demande de 92,7 millions de barils par jour (mbj) en 2014 puis de 94,1 mbj l'année suivante.







Commenter Le pétrole perd plus d'un dollar, toujours miné par la Libye


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite