Menu
RSS

OPEP: croissance plus forte de la demande mondiale de brut prévue en 2015

prix-du-petrole viennevienne: La demande mondiale de brut devrait croitre légèrement plus rapidement en 2015, notamment grâce à l'amélioration de la situation économique dans les pays de l'OCDE, a indiqué jeudi l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) dans son rapport mensuel.

Le cartel, qui pompe environ un tiers du brut mondial, table sur une demande de 92,35 millions de barils par jour (mbj) en 2015, soit une hausse de 1,21 mbj par rapport à 2014 (91,13 mbj). C'est la première fois qu'il publie une estimation pour l'an prochain.

Cette croissance est supérieure à celle attendue en 2014, puisque selon les derniers chiffres de l'OPEP, la demande va progresser cette année de 1,13 mbj par rapport à l'an passé, un chiffre quasiment inchangé par rapport à sa dernière prévision en mai.

La croissance de la demande en 2015 restera une nouvelle fois portée par les pays émergents (+0,81 mbj), et la Chine (+0,36 mbj).

Toutefois, les riches pays de l'Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) connaÎtront une croissance de leur demande, "pour la première fois depuis 2010", a souligné l'OPEP.

Les "pays américains" de l'OCDE (États-Unis, Canada et Mexique) resteront le moteur de la zone (+0,21 mbj), alors que la contraction de la demande en Europe devrait être moins importante qu'en 2014 (-0,07 mbj en 2015, contre -0,17 mbj en 2014).

Pour 2015, l'OPEP table sur une croissance économique mondiale de 3,4% contre 3,1% cette année. Les pays de l'OCDE devrait enregistrer une croissance de 2,0% l'an prochain contre 1,7% cette année.

Dans le même temps, le rythme de croissance de la Chine devrait marquer quelque peu le pas (7,2% en 2015 contre 7,4% en 2014).

Lors de sa réunion ministérielle en juin à Vienne, l'OPEP avait décidé de maintenir son plafond de production à 30 mbj, et de prolonger le mandat de son secrétaire général, le Libyen Abdallah El-Badri, jusqu'à la mi-2015.





Commenter OPEP: croissance plus forte de la demande mondiale de brut prévue en 2015

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 28 juin 2017 à 21:03

Le pétrole profite à New York d'une baisse de la production …

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé la séance en hausse mercredi à New York, le marché accueillant positivement l'annonce...

mercredi 28 juin 2017 à 18:50

Le pétrole monte grâce au repli des réserves américaines d'e…

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse mercredi en fin d'échanges européens, portés par la baisse des réserves d'essence et...

mercredi 28 juin 2017 à 16:49

USA: hausse surprise des stocks de brut, les réserves d'esse…

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière aux Etats-Unis tandis que les réserves d'essence...

mercredi 28 juin 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York avant un rappor…

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en légère baisse mercredi à New York, le marché attendant avec fébrilité...

mercredi 28 juin 2017 à 12:58

Le pétrole baisse un peu, l'offre surabondante pèse

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, la surabondance persistante de l'offre pesant de nouveau sur...

mercredi 28 juin 2017 à 07:51

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient à la baisse mercredi en Asie, les investisseurs craignant une hausse des stocks de brut américain.

mardi 27 juin 2017 à 21:08

Le pétrole porté par l'anticipation d'une baisse des stocks

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi à New York et à Londres, soutenus par l'anticipation...

mardi 27 juin 2017 à 18:14

Le pétrole se reprend, aidé par l'accès de faiblesse du doll…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur reprise mardi en fin d'échanges européens, aidés notamment par un accès de faiblesse du dollar...

mardi 27 juin 2017 à 15:47

Le pétrole ouvre en hausse, porté par la faiblesse du dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en hausse mardi à New York, portés par un accès de faiblesse...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite