Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York avant le rapport sur les stocks aux USA

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole coté à New York s'affichaient en légère baisse à l'ouverture mercredi, toujours affectés par la perspective d'un afflux de brut libyen sur les marchés, en attendant le rapport sur les stocks aux Etats-Unis.
Vers 13H15 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en août cédait 62 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 102,78 dollars.

Près d'un an après les premières perturbations sur les champs de production et les terminaux pétroliers par des rebelles libyens, la situation semble se normaliser dans le pays.

D'une part, on entend dire que l'un des plus grands champs pétroliers libyens, Al-Charara, d'une capacité de 340.000 barils par jour, est en train de réamorcer la production bien plus vite que prévu (...) et pourrait fonctionner aux deux tiers de ses capacités dès la fin de la journée, a relevé Phil Flynn de Price Futures Group.

De plus, la Libye a apparemment quelque 10 millions de barils en réserve qu'ils ne pouvaient pas exporter jusqu'à présent et qui devraient bientôt se retrouver sur le marché mondial, a-t-il ajouté.

La promesse de ce pétrole continue de faire plier ceux qui parient sur une hausse des cours et fait oublier les risques liés à l'Irak, au conflit entre la Russie et l'Ukraine ou même aux tensions entre Israël et le Hamas potentiellement sources d'instabilité au Moyen-Orient, a-t-il remarqué.

Les investisseurs attendent désormais la publication du rapport hebdomadaire sur les réserves de produits pétroliers aux Etats-Unis.

Selon la fédération professionnelle du secteur API, qui a diffusé ses propres chiffres mercredi, les stocks de brut ont baissé de 1,7 million de barils la semaine dernière.

Les analystes interrogés par l'agence Dow Jones anticipent pour leur part un recul des réserves de brut de 2 millions de barils, renforçant la baisse de 3,2 millions de barils annoncée la semaine dernière.

Les stocks d'essence auraient de leur côté diminué de 300.000 barils tandis que les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) auraient gonflé de 1,3 million de barils.

Une chute des stocks de brut est généralement bien reçue par les investisseurs car perçue comme un signe de vigueur de la demande énergétique chez le premier consommateur mondial d'or noir.







Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York avant le rapport sur les stocks aux USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite