Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole hésite avant les stocks de brut américains

  • Écrit par Cours du baril
prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole divergeaient mercredi en cours d'échanges européens, le Brent étant toujours pénalisé par la normalisation du secteur pétrolier en Libye tandis que le WTI bénéficiait de la perspective d'une chute des stocks de brut aux États-Unis.
Vers 10H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 108,83 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 11 cents par rapport à la clôture de mardi. Vers 08H10 GMT, le Brent est tombé à 108,41 dollars, son plus bas niveau depuis le 5 juin.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 7 cents, à 103,47 dollars.

Les prix du pétrole continuent sur leur trajectoire descendante, soulignent les experts de Commerzbank. Le Brent recule pour sa huitième séance consécutive et s'échange à un plus bas en un mois de moins de 109 dollars le baril.

Les risques sur l'offre qui ont soutenu les prix du pétrole pendant des mois continuent de décroître, expliquent-ils.

D'une part, le conflit en Irak n'a pour l'instant pas affecté les capacités pétrolières du pays, qui produit environ 3,4 millions de barils par jour (mb/j) et en exporte environ 2,5 mb/j.

D'autre part, le secteur pétrolier libyen semble enfin sur la voie de la normalisation, alors que les autorités ont annoncé la semaine dernière la fin de la crise pétrolière près d'un an après les premières perturbations.

Al-Charara, le deuxième plus grand champ pétrolier de l'est de la Libye (d'une capacité de 340.000 barils par jour), est en train de rouvrir (...). Avec la réouverture des deux plus grands terminaux pétroliers dans l'est du pays, la Libye peut augmenter son volume de production de plus de 800.000 barils par jour dans le futur proche, calculent les experts de Commerzbank.

Les perturbations en Libye ont provoqué une forte chute de la production du pays, par moment réduite à moins de 200.000 barils par jour, contre environ 1,5 mb/j en temps normal.

De son côté, le WTI tente de grappiller quelques cents, soutenu par la perspective d'une baisse des stocks de brut aux États-Unis.

Le département américain à l'Énergie (DoE) doit publier mercredi vers 14H30 GMT son rapport hebdomadaire sur le niveau des stocks pétroliers aux États-Unis à la fin de la semaine dernière.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones, les réserves de brut auraient reculé de 2 millions de barils la semaine dernière.

Les stocks d'essence auraient de leur côté diminué de 300.000 barils tandis que les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) auraient gonflé de 1,3 million de barils.

Une chute des stocks de brut est généralement bien reçue par les investisseurs car perçue comme un signe de vigueur de la demande énergétique chez le premier consommateur mondial d'or noir.







Commenter Le pétrole hésite avant les stocks de brut américains

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 mars 2017 à 14:17

Le pétrole monte un peu à New York, en attendant l'Opep

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère hausse vendredi à New York, quelques investisseurs tentant de repartir à l'achat...

vendredi 24 mars 2017 à 13:11

Oléoduc Keystone XL: TransCanada obtient le feu vert américa…

Montréal: L'opérateur TransCanada a obtenu vendredi le feu vert du gouvernement américain pour construire l'oléoduc controversé Keystone XL qui avait essuyé le...

vendredi 24 mars 2017 à 12:20

Le pétrole remonte avant un week-end sous le signe de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole effaçaient leurs pertes de la veille vendredi en cours d'échanges européens, les marchés se préparant à la...

vendredi 24 mars 2017 à 11:18

Hydrocarbures: Shell se retire de l'onshore au Gabon

Londres: Le géant pétrolier anglo-néerlandais Royal Dutch Shell a annoncé vendredi la vente de ses activités dans le pétrole et le gaz...

jeudi 23 mars 2017 à 19:45

Le pétrole recule un peu sur un marché calme

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement baissé jeudi, les investisseurs ne prenant guère de risques en l'absence d'actualité notable...

jeudi 23 mars 2017 à 18:16

Le pétrole se stabilise avant une réunion technique de l'Ope…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient jeudi en fin d'échanges européens, les marchés continuant de digérer les données sur les réserves...

jeudi 23 mars 2017 à 14:12

Le pétrole peine à rebondir à New York

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York au lendemain de chiffres plutôt défavorables sur...

jeudi 23 mars 2017 à 12:52

Esso France a presque triplé son bénéfice net en 2016

Paris: Le raffineur Esso SAF, filiale française du géant pétrolier américain ExxonMobil, a dégagé un bénéfice net presque triplé en 2016 grâce...

jeudi 23 mars 2017 à 12:15

Le pétrole remonte mais le marché s'inquiète de réserves amé…

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens, mais les observateurs restaient inquiets après la baisse enregistrée la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite