Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole recule, la Libye et les stocks US en ligne de mire

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens, toujours sous pression d'une probable normalisation des exportations pétrolières libyennes tandis que les investisseurs attendaient une baisse des stocks pétroliers aux États-Unis.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 109,17 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,08 dollar par rapport à la clôture de lundi. Vers 15h30 GMT, le Brent est tombé à 109,13 dollars, son niveau le plus faible depuis un mois.

Sur le New York Mercantile Exchange(Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 16 cents, à 103,37 dollars.

Les tensions en Irak sont reléguées au second plan pour l'instant et l'attention des opérateurs du marché pétrolier se tourne vers ce qui se passe dans l'économie mondiale et l'augmentation de l'offre de la Libye, expliquait Jasper Lawler, CMC Markets.

Après avoir atteint des plus hauts en neuf mois mi-juin, en raison de la crise irakienne, les cours du brut ont depuis reculé de façon presque ininterrompue, d'abord minés par l'absence de perturbation des exportations pétrolières irakiennes puis par la perspective d'une normalisation du secteur pétrolier libyen.

La semaine dernière, les autorités libyennes et les rebelles autonomistes de l'Est - qui bloquaient à divers degrés le secteur pétrolier depuis des mois - ont annoncé la fin de la crise pétrolière en Libye.

Les premières livraisons de pétrole pourraient intervenir assez rapidement, grâce aux stocks des deux ports repris par les autorités la semaine dernière (al-Sedra et Ras Lanouf).

Selon le ministre libyen du Pétrole, 7,5 millions de barils de brut sont stockés dans ces ports, qui sont les deux plus grands terminaux pétroliers du pays, rapportaient les analystes de Commerzbank.

Cela permettrait de reprendre les exportations le temps que les champs pétroliers qui alimentent ces deux ports soient remis en marche.

Les perturbations qui affectaient le secteur pétrolier libyen depuis près d'un an ont provoqué une forte chute de la production du pays, par moment réduite à moins de 200.000 barils par jour (b/j), contre environ 1,5 million de b/j en temps normal.

De son côté, le WTI limitait ses pertes parce que les stocks de brut sont attendus en baisse dans le rapport de (mercredi), signalait M. Lawler.

Le département américain à l'Énergie (DoE) doit publier mercredi vers 14H30 GMT son rapport hebdomadaire sur le niveau des stocks pétroliers aux États-Unis à la fin de la semaine dernière.

Une chute des stocks de brut est généralement bien reçue par les investisseurs car perçue comme un signe de vigueur de la demande énergétique chez le premier consommateur mondial d'or noir.

jb/acd/pb

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

COMMERZBANK







Commenter Le pétrole recule, la Libye et les stocks US en ligne de mire


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite