Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole poursuit sa chute, toujours miné par la Libye

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole poursuivaient leur recul mardi en cours d'échanges européens, toujours pénalisés par la perspective d'une normalisation des exportations pétrolières libyennes.
Vers 10H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 109,69 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 55 cents par rapport à la clôture de lundi. Vers 08H10 GMT, le Brent est tombé à 109,62 dollars, son niveau le plus faible depuis un mois.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 16 cents à 103,37 dollars.

Après avoir clôturé en baisse lundi (pour la septième séance consécutive pour le WTI et la sixième pour le Brent), les cours du brut poursuivaient leur recul mardi.

Après avoir atteint des plus hauts en neuf mois mi-juin, en raison de la crise irakienne, les cours du brut ont depuis reculé de façon presque ininterrompue, d'abord minés par l'absence de perturbation des exportations pétrolières irakiennes puis par la perspective d'une normalisation du secteur pétrolier libyen.

La semaine dernière, les autorités libyennes et les rebelles autonomistes de l'Est - qui bloquaient à divers degrés le secteur pétrolier depuis des mois - ont annoncé la fin de la crise pétrolière en Libye.

Comme toujours avec la Libye, les dernières annonces sur le fait que du brut va être exporté des ports de al-Sedra et Ras Lanouf doivent être prises avec des pincettes, étant donné les nombreuses fois où la promesse d'un redémarrage ne s'est pas matérialisée, rappelaient les analystes de BNP Paribas.

Le déblocage des installations pétrolières du pays a en effet maintes fois été annoncé au cours des derniers mois, sans qu'il soit suivi d'effet. Néanmoins, les investisseurs semblaient cette fois accorder de la crédibilité à ces annonces, comme le montre la forte chute des prix du brut ces derniers jours.

D'ailleurs, les premières livraisons de pétrole pourraient intervenir assez rapidement, grâce aux stocks des deux ports repris par les autorités la semaine dernière.

Selon le ministre libyen du Pétrole, 7,5 millions de barils de brut sont stockés dans les deux plus grands terminaux du pays, al-Sedra et Ras Lanouf, ce qui couvrirait 15 jours d'exportation, rapportaient les analystes de Commerzbank.

Cela permettrait la reprise des exportations le temps que les champs pétroliers qui alimentent ces deux ports soient remis en marche.

Les investisseurs gardaient par ailleurs un oeil sur la situation en Irak, confronté depuis le 9 juin à une vaste offensive menée par des jihadistes qui ont conquis d'importants pans de territoire dans cinq provinces face à une armée impuissante à freiner leur avancée.







Commenter Le pétrole poursuit sa chute, toujours miné par la Libye


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

jeudi 19 octobre 2017 à 16:53

Rosneft devrait augmenter de 5% sa part dans le gisement égy…

Milan: Le géant semi-public russe des hydrocarbures Rosneft réfléchit à augmenter de 5% sa participation dans l'immense gisement gazier offshore égyptien de...

jeudi 19 octobre 2017 à 15:34

Le pétrole, lesté par les stocks américains, ouvre en baisse…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait jeudi à l'ouverture, lesté par la hausse des réserves...

jeudi 19 octobre 2017 à 13:41

Le marché du pétrole se rééquilibre plus vite que prévu (Ope…

Londres: Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, s'est félicité jeudi à Londres du rééquilibrage du marché mondial du pétrole et a...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:47

Le pétrole baisse un peu dans un marché toujours hésitant

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, mais restaient cantonnés dans la fourchette étroite dans laquelle...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:39

Bagdad critique vivement l'accord entre le Kurdistan et Rosn…

bagdad: Le gouvernement irakien s'en est pris vivement jeudi, sans le nommer, à l'accord signé la veille par le géant semi-public russe...

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

mercredi 18 octobre 2017 à 21:27

Le pétrole aidé par un repli des stocks de brut aux Etats-Un…

NYC/Cours de clôture: Les barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite