Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole recule dans un marché peu animé

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, à la fin d'une nouvelle semaine de forte baisse, dans un marché aux volumes d'échanges limités en raison de l'absence des opérateurs américains pour un jour férié.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 110,71 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 29 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 29 cents, à 103,77 dollars. Vers 11H30 GMT, le WTI est tombé à 103,64 dollars, son niveau le plus faible depuis près d'un mois.

En l'absence des opérateurs américains, le pétrole a évolué dans une fourchette étroite vendredi, signalaient les analystes d'IG.

Les cours du brut terminaient en baisse pour la deuxième semaine consécutive, le WTI tombant à son plus bas niveau en près d'un mois et le Brent restant proche de son minimum en trois semaines atteint la veille (à 110,53 dollars).

L'or noir a ainsi effacé la quasi-totalité de ses gains engrangés après l'offensive fulgurante des jihadistes en Irak, deuxième producteur de pétrole de l'Organisation des pays exportateurs de brut (Opep).

Cette offensive avait porté les cours du brut jusqu'à leur niveau le plus élevé en neuf mois (à 115,71 dollars pour le Brent et 107,73 dollars pour le WTI), les investisseurs s'inquiétant d'une perturbation de l'offre irakienne.

Mais ces inquiétudes ne se sont pas matérialisées, les combats entre forces gouvernementales et insurgés étant circonscrits au Nord et à l'Ouest du pays tandis que les opérations pétrolières sont majoritairement situées au Sud.

Au total, les exportations irakiennes n'ont diminué que de 170.000 barils par jour (en juin), dont 100.000 b/j furent compensés par une hausse des exportations de l'Arabie Saoudite et de la Libye (également membres de l'Opep, NDLR), indiquait Dorian Lucas, analyste du cabinet spécialisé dans l'énergie Inenco.

L'Irak produit environ 3,4 millions de barils par jour (mbj) et en exporte environ 2,5 mbj.

Hormis l'évaporation de ces inquiétudes, la perspective d'un retour en force de la Libye sur le marché international a pesé sur les cours du brut.

Les autorités libyennes et les rebelles autonomistes de l'Est ont annoncé mercredi la fin de la crise pétrolière dans le pays.

Ainsi, deux des quatre ports pétroliers de l'Est qui étaient encore investis par les rebelles ont été repris par les autorités, ce qui devrait permettre une hausse des exportations pétrolières libyennes.

Les perturbations qui affectaient le secteur pétrolier libyen depuis un an ont provoqué une forte chute de la production du pays, par moment réduite à moins de 200.000 b/j, contre environ 1,5 mbj en temps normal.







Commenter Le pétrole recule dans un marché peu animé


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 19 janvier 2018 à 20:56

La hausse de la production américaine d'or noir pèse sur le …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole new-yorkais et londonien ont terminé en baisse vendredi, l'Agence internationale de l'Energie (AIE) ayant à...

vendredi 19 janvier 2018 à 18:14

Le pétrole recule, l'AIE alarme avec ses prévisions sur les …

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, en baisse nette sur la semaine alors que l'Agence internationale de...

vendredi 19 janvier 2018 à 15:24

Le pétrole new-yorkais lesté à l'ouverture par l'offre améri…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture vendredi alors que l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a à son tour...

vendredi 19 janvier 2018 à 12:12

Le pétrole recule, l'AIE prévoit une production américaine r…

Londres: Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que les inquiétudes du marché sur un éventuel bond de...

vendredi 19 janvier 2018 à 10:07

Pétrole: record de production en vue aux Etats-Unis, le rééq…

Paris: En dépassant les 10 millions de barils par jour, les Etats-Unis devraient battre leur record historique de production d'or noir cette...

vendredi 19 janvier 2018 à 05:42

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient vendredi en Asie sous l'effet de prises de bénéfices et d'inquiétudes sur une augmentation de la...

jeudi 18 janvier 2018 à 20:57

Le pétrole hésite à New York entre baisse des stocks et haus…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais a terminé quasi inchangé jeudi, le marché hésitant entre une nouvelle baisse importante des...

jeudi 18 janvier 2018 à 19:10

TransCanada sécurise les contrats pour la construction du Ke…

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi avoir sécurisé des contrats de livraisons de pétrole sur 20 ans permettant d'engager la construction...

jeudi 18 janvier 2018 à 18:18

Le pétrole hésite, entre pessimisme de l'Opep et un rapport …

Londres: Les cours du pétrole hésitaient jeudi en fin d'échanges européens alors que l'Opep a relevé ses prévisions sur la production américaine...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite