Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York, miné par la situation en Libye

prix-du-petrole New YorkNew York: Le pétrole coté à New York reculait à l'ouverture jeudi, affaibli par l'espoir d'un retour en force du brut libyen sur le marché mondial qui reléguait au second plan un rapport sur l'emploi américain de bon augure pour la demande énergétique.
Vers 13H20 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en août lâchait 38 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 104,10 dollars.

Après déjà cinq séances consécutives de baisse, le baril de WTI est revenu à son niveau de début juin, avant le début de l'offensive en Irak des insurgés sunnites menés par les jihadistes de l'Etat islamique (EI).

Le marché est en train d'effacer la prime de risque associée à la crise irakienne, a commenté Robert Yawger de Mizuho Securities USA.

Même si les combats entre les rebelles et les forces gouvernementales se poursuivaient jeudi sur le terrain, cela ne fait plus les gros titres des journaux, a observé le spécialiste.

Les opérateurs ont de nouveau tourné leur attention vers la Libye, où le chef du gouvernement intérimaire Abdallah Al-Theni a déclaré mercredi soir la fin de la crise pétrolière, après avoir pris le contrôle de deux ports encore bloqués par les rebelles dans l'est du pays.

Le chef des rebelles, Ibrahim al-Jadhran, a annoncé de son côté le déblocage des terminaux de Ras Lanouf (200.000 b/j) et al-Sedra (350.000 b/j).

C'est la Libye, on a déjà été échaudé dans le passé par des promesses similaires qui ne se sont pas concrétisées. Mais si cette fois-ci elles se confirment, plus de 500.000 barils de pétrole par jour seront de retour sur le marché mondial, c'est un chiffre important, a souligné Robert Yawger.

Les perturbations qui affectaient le secteur pétrolier libyen depuis un an ont provoqué une forte chute de la production du pays, par moment réduite à moins de 200.000 b/j, contre environ 1,5 million de b/j en temps normal.

Les statistiques bien meilleures que prévu sur l'état du marché de l'emploi américain, généralement synonymes d'un regain de demande en essence pour les personnes se rendant à leur travail, n'ont pas suffi à faire remonter nettement les cours du brut.

Les autorités ont pourtant fait part d'une baisse surprise du taux du chômage en juin aux Etats-Unis à son plus bas niveau depuis près de six ans, à 6,1%, grâce notamment à des créations d'emplois bien plus fortes que prévu.

L'approche de l'ouragan Arthur, le premier de la saison dans l'Atlantique, pesait aussi sur les prix du WTI selon Phil Flynn de Price Futures Group.

Il menaçait de toucher dans la nuit de jeudi à vendredi les plages touristiques du sud-est des Etats-Unis, ce qui pourrait inciter les gens à rester chez eux au cours du week-end prolongé du 4 Juillet, période de pic des grands déplacements en voiture, et conduire à une baisse de la demande en carburant, a expliqué le spécialiste.







Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York, miné par la situation en Libye


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite