Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole finit légèrement dans le rouge, dans l'attente de la tempête Arthur

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole coté à New York ont fini légèrement sous l'équilibre mardi, le marché s'inquiétant de l'impact de la tempête tropicale Arthur aux Etats-Unis sur la demande en essence et anticipant une hausse des stocks américains de produits raffinés.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en août a lâché 3 cents, s'établissant à 105,34 dollars, sur le New York Mercantile Exchange(Nymex).

Les prix de l'or noir, qui avaient entamé la journée dans le vert, aidés par un bon indicateur manufacturier chinois, ont cédé du terrain au fil de la séance, avant de finir légèrement en baisse.

Les opérateurs spéculent sur le fait que la tempête tropicale Arthur, qui selon les projections devraient monter le long de la côte est (des Etats-Unis), pèse sur la demande en essence en pleine effervescence en raison du long week-end du 4 juillet, a expliqué Bob Yawger, de Mizuho Securities.

Les marchés financiers seront en effet fermés vendredi aux Etats-Unis, en commémoration de l'indépendance américaine.

La première tempête tropicale de la saison des ouragans, qui s'est ouverte le 1er juin et s'est formée mardi au large de la Floride, apporte avec elle de fortes pluies et des vents importants.

Et les gens ne seront pas en mesure de conduire avec de telles pluies, a précisé M. Yawger.

Les investisseurs avaient anticipé jusque-là une consommation pétrolière très élevée, en raison des très nombreux déplacements en voiture à travers les Etats-Unis qui caractérisent habituellement cette période.

D'autre part, les réserves de produits issus de l'or noir devraient afficher une légère hausse du fait de l'accélération du rythme des raffineries récemment, a noté Tim Evans, de Citi Futures.

La hausse des stocks des produits raffinés aux Etats-Unis, comme la progression des réserves de brut, tend à peser sur les prix, les opérateurs la jugeant de mauvais augure pour la vigueur de la demande du premier consommateur mondial de brut.

Le département américain de l'Energie (DoE) doit publier son rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers mercredi vers 14H30 GMT.

Sur le front géopolitique, la situation reste très chaotique, en particulier en Irak, mais concrètement on ne voit pas de perturbation sur le flux de pétrole, ce qui apaise un peu le marché, a remarqué Bob Yawger.

ppa/sl/pb

Arthur

MIZUHO FINANCIAL GROUP

CITIGROUP







Commenter Le pétrole finit légèrement dans le rouge, dans l'attente de la tempête Arthur


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite