Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en hausse à New York, à plus de 113 dollars le baril

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole progressaient lundi à l'ouverture à New York, poussés à leurs plus hauts niveaux depuis 2008 par les inquiétudes sur l'offre liées aux tensions dans le monde arabe.

Vers 13H15 GMT/15h15 HEC, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en juin s'échangeait à 113,25 dollars, en hausse de 96 cents par rapport à jeudi.

Après un week-end prolongé et alors que les grandes places financières européennes étaient encore fermées lundi, le baril évoluait à ses plus hauts niveaux de l'année. Il est monté jusqu'à 113,48 dollars, son plus haut niveau depuis septembre 2008.

"Le Moyen-Orient est revenu au premier plan pendant le long week-end", ont observé les analystes de JPMorgan.

Les investisseurs s'inquiétaient de l'offre.

"Les rebelles libyens ont annoncé qu'ils ne seraient pas en mesure d'exporter du brut pour encore quatre semaines à cause de dégâts infligés aux stations de pompage dans les champs" pétroliers sous leur contrôle, a expliqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Les combats se poursuivaient. Le régime libyen a subi lundi un affront symbolique: une frappe aérienne de l'Otan a complètement détruit le bureau du colonel Mouammar Kadhafi à Tripoli, au moment où les rebelles marquaient une nette avancée à Misrata.

"Il faut voir aussi ce qui se passe au Yémen, pays exportateur de pétrole et ce que cela implique en termes de perturbations potentielles pour les exportations du pays", a souligné Andy Lipow.

Deux personnes ont été tuées par balles lundi au Yémen lors de manifestations contre le régime du président Ali Abdallah Saleh. Au cours du week-end, le plan de sortie de crise des pays du Golfe s'est heurté au rejet des manifestants qui exigent un départ immédiat du chef de l'Etat.

Les affrontements se poursuivaient également en Syrie, où au moins 25 personnes ont été tuées lundi à Deraa, épicentre de la protestation, après l'intervention des forces de sécurité.

Enfin le marché surveillait la situation au Nigeria, craignant que les violences post-élections ne mettent en danger la production du pays, a expliqué Andy Lipow. Ces violences ont fait plus de 500 morts selon l'ONG nigériane de défense des droits civiques Civils Rights Congress.



Commenter Le brut ouvre en hausse à New York, à plus de 113 dollars le baril


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite