Menu
RSS

Le pétrole ouvre en baisse à New York après la hausse des stocks à 106,25 dollars le baril

prix-du-petrole New YorkNew York: Le pétrole coté à New York reculait à l'ouverture jeudi, rattrapé par la hausse surprise des stocks de brut aux Etats-Unis et la perspective d'une augmentation des exportations irakiennes d'or noir malgré les combats qui déchirent ce pays.
Vers 13H20 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en août cédait 36 cents, à 106,14 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le prix du WTI avait été porté mercredi par des spéculations sur une éventuelle levée d'une interdiction en place depuis les années 1970 des exportations de brut américain, après l'autorisation accordée par les autorités à deux entreprises pour l'exportation d'un pétrole très légèrement traité.

Mais si on regarde en détail les documents, on se rend compte que cela ne change pas grand chose aux règles en place, le produit autorisé ne répondant pas à la définition du brut, a noté Bart Melek de TD Securities.

Du coup, jeudi matin, les investisseurs reviennent sur la forte augmentation des réserves de brut annoncée mercredi par le département américain de l'Energie, vraiment une surprise pour le marché, a remarqué le spécialiste. Cette augmentation est en partie due aux perturbations plus nombreux que d'habitude lors de la première quinzaine de juin dans les raffineries du golfe du Mexique, a-t-il expliqué.

Le marché réagissait aussi à une déclaration du ministre du Pétrole irakien, qui a indiqué que les exportations de brut produit dans le sud du pays allaient augmenter en juillet, a indiqué Bart Melek.

La situation en Irak est scrutée par les courtiers depuis le début de l'offensive fulgurante, le 9 juin, menée par des insurgés sunnites qui ont pris le contrôle de larges pans de territoires dans cinq provinces au nord et à l'ouest de Bagdad.

Le sud du pays, où est situé la grande majorité des infrastructures pétrolières, a toutefois été pour l'instant épargné par les combats.







Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York après la hausse des stocks à 106,25 dollars le baril

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 27 juin 2017 à 18:14

Le pétrole se reprend, aidé par l'accès de faiblesse du doll…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur reprise mardi en fin d'échanges européens, aidés notamment par un accès de faiblesse du dollar...

mardi 27 juin 2017 à 15:47

Le pétrole ouvre en hausse, porté par la faiblesse du dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en hausse mardi à New York, portés par un accès de faiblesse...

mardi 27 juin 2017 à 15:08

Rosneft se dit victime d'une "puissante attaque informa…

Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft s'est dit victime mardi d'une "puissante attaque informatique" visant ses serveurs, précisant que sa production...

mardi 27 juin 2017 à 12:33

Le pétrole tente de se reprendre mais reste sous pression

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mardi en cours d'échanges européens, tentant de nouveau de se reprendre mais restant proches...

mardi 27 juin 2017 à 07:13

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse mardi en Asie, les prix continuant à se stabiliser après cinq semaines...

lundi 26 juin 2017 à 21:08

Le pétrole termine en hausse, le marché tente de se stabilis…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi, poursuivant leur stabilisation et profitant d'achats à bon compte...

lundi 26 juin 2017 à 20:54

France: les prix des carburants poursuivent leur baisse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué de se replier la semaine dernière, tombant au plus bas...

lundi 26 juin 2017 à 18:07

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...

lundi 26 juin 2017 à 17:59

Le pétrole peine à trouver une direction

Londres: Les cours du pétrole peinaient à accrocher un cap lundi en fin d'échanges européens, oscillant faiblement autour de l'équilibre après la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite