Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole proche de l'équilibre dans un marché fixé sur l'Irak

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole évoluaient proches de l'équilibre jeudi en cours d'échanges européens, dans un marché inquiet de l'intensification des combats en Irak, deuxième plus gros producteur de brut de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).
Vers 10H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 113,92 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 8 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 1 cent, à 106,49 dollars.

Le Brent est globalement inchangé (...) trouvant du soutien dans la situation en Irak, indiquaient les économistes de Commerzbank.

Car même si les exportations de pétrole depuis le sud du pays ne sont toujours pas affectées par les combats au nord, la poursuite d'intenses combats entre les jihadistes de l'État islamique en Irak et au levant (EIIL) et les forces gouvernementales continuait d'inquiéter les investisseurs, détaillaient-ils.

De plus, en dépit des pressions des États-Unis, le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki a exclu la formation d'un gouvernement de salut national.

Il y a donc un risque que d'autres sunnites rejoignent l'EIIL et que les Kurdes se séparent de l'Irak, estimait-on chez Commerzbank.

De son côté, le WTI restait également proche de l'équilibre, tiraillé entre une hausse surprise des stocks de brut aux États-Unis et des spéculations sur l'exportation de pétrole américain très légèrement raffiné.

Le rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers américains publié mercredi a été principalement baissier pour les cours du brut, car il a montré une hausse inattendue des réserves de brut dans le pays (+1,7 million de barils) la semaine dernière, rappelaient les analystes de Société Générale.

Par contre, des informations de presse selon lesquelles les autorités américaines s'apprêtent à donner l'autorisation à deux sociétés d'exporter du pétrole ultra-léger et très peu raffiné ont soutenu le WTI.

Cela a été interprété par le marché comme une première étape vers une levée de l'embargo sur les exportations de brut qui est en place depuis les années 1970, expliquaient les analystes de Commerzbank.

Il est en effet interdit d'exporter du pétrole brut des États-Unis depuis 1975, une décision adoptée dans le sillage du choc pétrolier de 1973 et à laquelle échappent quelques cas particuliers (les exportations vers le Canada par exemple) et les produits raffinés.

Cette décision pourrait servir de précédent, d'autres entreprises pouvant suivre cet exemple et se voir accorder un permis d'exporter, estimaient les experts de Commerzbank, ajoutant que, selon les sources industrielles américaines, les exportations de pétrole léger à peine raffiné pourraient atteindre 750.000 barils par jour.

Toutefois, selon Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque, il serait trompeur d'interpréter cette décision comme le fait que les États-Unis ouvrent en grand les vannes.







Commenter Le pétrole proche de l'équilibre dans un marché fixé sur l'Irak


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite