Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole recule en l'absence de perturbation de l'offre de brut irakien

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole continuaient de reculer mardi en cours d'échanges européens, affaiblis par des prises de bénéfices alors que les combats entre jihadistes et forces gouvernementales en Irak n'affectent pas les exportations pétrolières irakiennes.
Vers 10H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 113,98 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 14 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 30 cents, à 105,87 dollars.

Après avoir clôturé en baisse lundi, le Brent restait sous pression (mardi) matin, se repliant sous les 114 dollars le baril, à cause de prises de bénéfices dues à un relatif apaisement des craintes de perturbation de l'offre irakienne de brut, expliquait Myrto Sokou, analyste chez le courtier Sucden.

Depuis son plus haut en neuf mois atteint jeudi dernier (115,71 dollars), le Brent a ainsi perdu près de deux dollars.

Les insurgés, menés par le groupe ultra radical de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL), ont affermi leur autorité sur plusieurs pans du territoire irakien dans le nord, l'ouest et l'est du pays, dans une offensive fulgurante commencée le 9 juin.

Mais ils n'ont pas atteint le sud du pays, où est concentrée la plus grande partie des champs pétroliers et des infrastructures d'exportation du brut irakien.

Deuxième producteur de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), l'Irak produit actuellement près de 3,4 millions de barils par jour (mb/j).

Contrairement aux attentes, les exportations irakiennes via le Golfe persique ont atteint des niveaux presque record en juin, malgré le retrait d'employés non-essentiels des compagnies pétrolières, rapportait Dorian Lucas, analyste du cabinet spécialisé dans l'énergie Inenco.

Du coup, les investisseurs financiers sont susceptibles de prendre des bénéfices, estimait-on chez Commerzbank, soulignant qu'ils avaient joué un grand rôle dans la hausse des prix de ces derniers jours.

Toutefois, la situation en Irak va continuer de dominer le marché, surtout à long terme, signalaient les analystes du cabinet Energy Aspects, jugeant que l'insécurité actuelle peut menacer l'augmentation future de la production pétrolière irakienne.

L'Irak vise une production de 8,4 mb/j après 2018, avait indiqué mi-juin à Vienne, lors de la réunion de l'Opep, le ministre irakien du Pétrole, Abdelkarim al-Louaïbi.







Commenter Le pétrole recule en l'absence de perturbation de l'offre de brut irakien


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite