Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en nette hausse à l'ouverture à New York

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole montaient mercredi à l'ouverture à New York, dans un contexte propice au renchérissement des matières premières sur les marchés financiers avec un net affaiblissement du dollar et une hausse de la Bourse.

Vers 13H10 GMT, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en juin s'échangeait à 109,45 dollars, en hausse de 1,17 dollar par rapport à la veille.

Sur le marché pétrolier, on enregistre "un mouvement de hausse très poussé. On a des périodes de correction, mais en réalité la tendance générale est à la hausse pour les matières premières, en raison de la demande en Chine, en Inde, dans les pays émergents. Cela n'a pas changé", a estimé Tom Bentz, de BNP Paribas.

Selon l'analyste, les cours étaient dopés mercredi par "un fort affaiblissement du dollar, un marché boursier en forte hausse".

La devise américaine est tombée à son plus bas niveau depuis janvier 2010 face à l'euro, qui est monté à près de 1,4550 dollar.

Un tel mouvement rend en effet le brut, libellé en dollars, plus attractif pour les acheteurs munis d'autres devises. Il pousse par ailleurs les investisseurs à placer leur argent dans les matières premières pour se protéger d'une perte de valeur de leurs autres actifs.

Les marchés boursiers étaient quant à eux orientés à la hausse après la publication de résultats de société meilleurs que prévu aux Etats-Unis, notamment dans le secteur technologique.

"La demande en produits technologiques dans les pays émergents semble montrer que l'activité ne ralentit pas, mais accélère", a jugé Phil Flynn, de PFG Best.

Les investisseurs attendaient pour 14H30 GMT les statistiques hebdomadaires du département américain sur l'évolution des réserves pétrolières du pays.

Les analystes, interrogés par l'agence Dow Jones Newswire, anticipent une chute de 1,3 million de barils des stocks d'essence, mais aussi une hausse de 800'000 barils pour le brut et de 100'000 barils pour les produits distillés (gazole et fioul de chauffage).

L'American Petroleum Institute, fédération industrielle qui compile ses propres statistiques, a estimé de son côté que les réserves d'essence avaient chuté de 1,8 million de barils, ce qui soutenait aussi les cours du brut, selon M. Bentz.

tt

(AWP/20 avril 2011 15h40)

Commenter Le brut en nette hausse à l'ouverture à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite