Menu
RSS

Le pétrole se replie, miné par des prises de bénéfices

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole se repliaient lundi en fin d'échanges européens, minés par des prises de bénéfices alors que la production et l'exportation de brut en Irak ne sont toujours pas affectées par les combats entre jihadistes et forces gouvernementales.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 114 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 81 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange(Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 78 cents, à 106,05 dollars.

Le Brent a chuté (...), un signe que les gains avaient été trop élevés pour l'instant, expliquaient les analystes d'IG. Le Brent avait atteint jeudi son plus haut niveau depuis le 9 septembre 2013 (115,71 dollars) et le WTI avait marqué vendredi un plus haut depuis le 19 septembre 2013 (107,73 dollars).

Les prix du pétrole ont également été pénalisés par les espoirs que l'arrivée de John Kerry marque le début d'une réponse américaine plus structurée à la situation, ajoutaient-ils.

Le secrétaire d'État John Kerry a prévenu lundi à Bagdad que la vaste offensive des insurgés sunnites représentait une menace existentielle pour l'Irak, au moment où ces derniers avancent dans l'ouest du pays menacé d'éclatement.

Le président américain Barack Obama a annoncé la semaine dernière l'envoi de conseillers militaires pour aider l'armée irakienne à faire face à la vaste offensive des insurgés mais a exclu dans l'immédiat des frappes aériennes.

Depuis le 9 juin, les jihadistes de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL) ont mis la main sur Mossoul, deuxième ville d'Irak, une grande partie de sa province Ninive (nord), de Tikrit et d'autres secteurs des provinces de Salaheddine (nord), Diyala (est) et Kirkouk (nord), et tiennent désormais quatre villes d'Al-Anbar, Fallouja, Al-Qaïm, Rawa et Aana ainsi que partiellement celle de Ramadi.

Toutefois, les combats ont pour l'instant épargné le sud du pays, où se trouvent les champs pétroliers et les infrastructures d'exportation du brut irakien.

Selon les économistes de Commerzbank, il est très peu probable que l'offre pétrolière irakienne soit perturbée, étant donné que les terminaux pétroliers du sud du pays d'où partent 90% des exportations sont très éloignés des insurgés.

Si - comme nous l'attendons - les interruptions de production ne se matérialisent pas, le prix du pétrole va probablement perdre ses gains alimentés par la peur, comme ce fut le cas à l'été 2013 (en pleine crise syrienne, ndlr), et retomber vers les 110 dollars le baril, estimaient-ils.

Mais si les combats devaient s'approcher vers Badgad, la montée des prix du pétrole pourrait repartir, jugeaient les analystes d'IG.

Deuxième producteur de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole), l'Irak détient plus de 11% des réserves prouvées dans le monde et produit actuellement près de 3,4 millions de barils par jour.







Commenter Le pétrole se replie, miné par des prises de bénéfices

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 29 mai 2017 à 11:36

Reprise des barrages filtrants autour des dépôts pétroliers

Paris: Des conducteurs de camions transportant des matières dangereuses (carburant, gaz, produits chimiques...) ont repris lundi, après une pause dominicale, la grève...

lundi 29 mai 2017 à 05:58

Le pétrole repart à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, lundi en Asie, les marchés redoutant que la décision de l'Opep et...

vendredi 26 mai 2017 à 21:51

Net rebond du pétrole au lendemain de l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement rebondi vendredi, le marché se reprenant après sa chute liée à la décision...

vendredi 26 mai 2017 à 18:14

Le pétrole peine à se reprendre avec sa chute liée à l'Opep

Londres: Les cours du pétrole peinaient à se reprendre vendredi en fin d'échanges européens au lendemain d'une forte baisse liée à la...

vendredi 26 mai 2017 à 15:22

Le pétrole reste déprimé au lendemain de l'Opep

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi, restant déprimés au lendemain d'un sommet au cours duquel l'Opep et...

vendredi 26 mai 2017 à 13:54

Le PDG de Total salue la décision de l'Opep de prolonger ses…

Paris: Le PDG du géant pétrolier français Total, Patrick Pouyanné, a salué vendredi la décision de l'Opep et de ses partenaires de...

vendredi 26 mai 2017 à 13:28

Face au casse-tête du schiste américain, l'Opep déçoit les m…

Vienne: Des cours du brut qui flanchent et des analystes réservés: la reconduction des limitations de production décidée par l'Opep et ses...

vendredi 26 mai 2017 à 12:37

Le pétrole essaie de reprendre ses esprits après sa chute li…

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs tâchant de reprendre leurs esprits après la lourde...

vendredi 26 mai 2017 à 05:32

Le pétrole se stabilise en Asie

Singapour: Les cours du pétrole se stabilisaient vendredi en Asie après avoir plongé en raison de la déception des investisseurs face à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite