Menu
RSS
A+ A A-

Les cours progressent, favorisés par la faiblesse du dollar

petrole_afp_londresLondres : Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens, bénéficiant d'un net affaiblissement de la monnaie américaine, de la bonne tenue des places boursières, et des tensions persistantes en Libye.

 


Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin, s'échangeait à 122,88 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,55 dollar par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juin, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, grimpait quant à lui de 1,53 dollar à 109,81 dollars.

"Les prix sont tirés vers le haut par la faiblesse du dollar et un environnement favorable sur les marchés boursiers", ont souligné les analystes de Commerzbank.

L'euro remontait mercredi au-dessus de 1,45 dollar, après avoir touché 1,4520 dollar la semaine dernière - le plus bas niveau du billet vert face à la monnaie unique depuis janvier 2010. Cette dépréciation de la devise américaine rend plus attractif les achats de brut, libellés en dollars.

"Un soutien supplémentaire a été apporté mardi soir par les statistiques de (la fédération professionnelle américaine) API, qui ont fait état d'une chute de 1,8 million de barils des stocks d'essence la semaine dernière" aux Etats-Unis, ont par ailleurs ajouté les experts de Commerzbank.

La progression de la consommation américaine d'essence est "un phénomène saisonnier", alors que les automobilistes reprennent plus volontiers la route à l'approche du week-end pascal et avec le retour des beaux jours, ont-ils souligné.

Le Département américain de l'Energie (DoE) doit quant à lui publier mercredi ses chiffres hebdomadaires.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswire, il devrait faire état d'une chute de 1,3 million de barils des stocks d'essence, mais aussi d'une hausse de 800.000 barils des stocks de brut, et d'une progression de 100.000 barils des produits distillés (gazole et fioul de chauffage).

Sur le front de l'offre, les incertitudes persistaient sur l'évolution du conflit en Libye, alors que les rebelles qui contrôlent la ville assiégée de Misrata (ouest) ont demandé pour la première fois l'intervention de troupes occidentales au sol pour les secourir.

"Alors que les combats s'enlisent, la difficulté d'acheter légalement le brut vendu par les rebelles apparaît plus clairement. (...) Toutes les solutions nécessiteront une autorisation du Conseil de sécurité de l'Onu, qui est actuellement divisé sur les interventions de la communauté internationale dans le conflit", observait le cabinet viennois JBC Energy.

La vente de pétrole par les insurgés figurera à l'ordre du jour de la prochaine réunion du groupe de contact sur la Libye, début mai à Rome, avait indiqué mardi le ministre italien des Affaires étrangères Franco Frattini.

jq

(AWP/20 avril 2011 12h30)

Commenter Les cours progressent, favorisés par la faiblesse du dollar


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite