Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole monte dans un marché anxieux et focalisé sur l'Irak

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole montaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché suivant toujours avec prudence et inquiétude l'évolution de la situation en Irak, un important producteur de brut.
Vers 10H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 114,50 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. Vers 07H45 GMT, le Brent a atteint un nouveau plus haut depuis le 9 septembre 2013, à 114,80 dollars le baril.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juillet gagnait 40 cents, à 106,37 dollars.

Le Brent a ouvert en hausse (jeudi), soutenu par les avancées des militants islamistes en Irak, notait Dorian Lucas, analyste pour le cabinet spécialisé dans l'énergie Inenco. La référence européenne du brut a même atteint un nouveau plus haut en neuf mois jeudi.

Depuis le 9 juin, les combattants de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL) ont pris le contrôle de la deuxième ville d'Irak, Mossoul, d'une grande partie de sa province Ninive (nord), de Tikrit et d'autres secteurs des provinces de Salaheddine (nord), Diyala (est) et Kirkouk (nord).

Jeudi, les combats entre insurgés et forces gouvernementales se poursuivaient sporadiquement à la raffinerie de Baïji, à 200 km au nord de Bagdad, au lendemain de l'assaut lancé par les jihadistes.

Tandis que la production pétrolière (principalement située dans le sud du pays) n'est apparemment pas affectée pour l'instant, les insurgés contrôlent maintenant la raffinerie de Baïji, forçant l'Irak à importer des produits pétroliers, signalaient les analystes du courtier PVM.

Des compagnies pétrolières internationales ont commencé à évacuer du personnel. Il y a de claires inquiétudes que des interruptions significatives de production sont proches, estimaient-ils.

Ainsi, la situation en Irak sera surveillée de près par des investisseurs anxieux et n'importe quelle perturbation pourrait faire grimper le Brent au dessus des 115 dollars le baril, un niveau atteint pour la dernière fois début septembre 2013, indiquait Kash Kamal, analyste chez Sucden.

Pour Christophe Dembik, analyste chez Saxo Banque, on ne peut pas exclure qu'en cas de perte de contrôle plus importante de la part du gouvernement central, on assiste à (une montée des cours) en direction du point haut de 2012, vers les 130 dollars.

Dans notre scénario le plus pessimiste, la hausse pourrait être, en l'espace de quelques semaines, de l'ordre de 20 dollars, causant une perturbation considérable de la reprise économique internationale, prévenait-il.

Deuxième producteur de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole), l'Irak détient plus de 11% des réserves prouvées dans le monde et produit actuellement près de 3,4 millions de barils par jour (mb/j).







Commenter Le pétrole monte dans un marché anxieux et focalisé sur l'Irak


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 13 décembre 2017 à 13:26

L'Opep anticipe un marché équilibré d'ici à la fin 2018

Paris: L'Opep a estimé lundi que le marché du pétrole devrait avoir trouvé son point d'équilibre d'ici à la fin 2018, une...

mercredi 13 décembre 2017 à 12:57

Le pétrole recule sur des prises de bénéfices après la ferme…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après trois séances de hausse dues en grande partie à une...

mercredi 13 décembre 2017 à 06:14

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mercredi en Asie après avoir dégringolé, les marchés étant rassurés par des estimations positives sur l'état des stocks...

mardi 12 décembre 2017 à 20:57

Le pétrole termine en baisse à New York avant le rapport sur…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, après être nettement montés dans le sillage de la fermeture d'un oléoduc important en mer...

mardi 12 décembre 2017 à 18:19

Le pétrole recule sur des prises de bénéfices après la ferme…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après trois séances de hausse dues en grande partie à une...

mardi 12 décembre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à l'ouverture à New York par un problème en…

New York: Le pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture mardi, encore soutenu par la fermeture d'un important oléoduc en mer du Nord de...

mardi 12 décembre 2017 à 14:17

La Banque mondiale ne financera plus l'exploration et l'expl…

Paris: La Banque mondiale arrêtera de financer après 2019 l'exploration et l'exploitation de pétrole et de gaz, a-t-elle annoncé mardi à l'occasion...

mardi 12 décembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, le Brent dopé par une fuite d'oléoduc en m…

Londres: Les prix du pétrole montaient encore mardi en cours d'échanges européens dans un marché perturbé par la fuite de l'important oléoduc...

mardi 12 décembre 2017 à 06:13

Le pétrole continue d'avancer en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper mardi en Asie, en particulier le contrat européen qui dépasse les 65 dollars pour...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite