Menu
RSS
A+ A A-

Gaz de schiste: l'Argentine a le plus grand potentiel

prix-du-petrole ParisParis: Le bassin de Neuquén en Argentine offre le plus grand potentiel de production d'hydrocarbures non conventionnels en dehors de l'Amérique du Nord, selon un rapport du groupe américain de conseil Accenture publié mercredi.
Le succès des Etats-Unis avec les ressources non conventionnelles pousse à examiner si d'autres pays tout aussi prometteurs réussiront également à développer leurs ressources non conventionnelles et si oui, où et à quelle vitesse, écrit l'auteur du rapport Melissa Stark, directrice des nouvelles énergies chez Accenture.

L'étude compare neuf bassins géologiques à travers le monde en fonction de leur potentiel de production, mais aussi de l'environnement économique favorable et de l'existence d'un tissu d'entreprises capables de les mettre en valeur.

Accenture s'intéresse à la production de gaz et de pétrole de schiste, mais aussi d'autres sources d'hydrocarbures non conventionnels comme le gaz et le pétrole de réservoir compact (tight oil).

L'Argentine et la Chine sont en tête en termes de nombre de puits forés (plus de 200 chacun).

Les ressources de gaz de schiste extractible sont estimées à 800.000 milliards de pieds cubes (22.653 mètres cubes) en Argentine et à 1.100.000 milliards de pieds cubes (31.149 mètres cubes) en Chine alors qu'elles sont de moins de 700.000 milliards de pieds cubes (19.822 mètres cubes) aux Etats-Unis, pays pionnier de l'extraction des ressources non conventionnelles.

Bien que l'Argentine soit un environnement difficile pour l'investissement étranger, son gouvernement a commencé à mettre en places d'attractives incitations à l'investissement, écrit Mme Stark, soulignant que le rythme du développement des ressources non conventionnelles y est déterminé surtout par le régime fiscal.

En Chine, les principaux obstacles au développement de ces ressources sont d'ordre géologique: le bassin du Sichuan est montagneux, densément peuplé et pauvre en eau, rendant l'exploitation difficile.

Accenture estime cependant que la réussite en exploration des géants pétroliers Sinopec et CNPC va donner le rythme du marché, étant donné que ces sociétés contrôlent l'accès, le secteur des services et l'infrastructure.

D'autres pays pouvant talonner l'Argentine sont l'Australie, le Royaume-Uni et l'Arabie Saoudite selon cette étude.

Accenture prédit que les pays où se trouvent ces gisements d'hydrocarbures non conventionnels devraient metre de cinq à dix ans pour développer ces ressources.







Commenter Gaz de schiste: l'Argentine a le plus grand potentiel


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite