Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole repart en hausse à New York, scrutant l'Irak et les stocks de brut

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole coté à New York repartaient en hausse mercredi à l'ouverture, dans un marché craignant une internationalisation de la crise irakienne et misant sur une baisse des stocks de brut aux Etats-Unis.
Vers 13H20 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juillet gagnait 37 cents, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), à 106,73 dollars.

Après une petite pause sur le marché du pétrole américain depuis vendredi, les prix reprenaient leur avancée à des niveaux proches de leur sommet depuis neuf mois.

Les investisseurs voient que, sur place, les gens choisissent leur camp et craignent une propagation des violences irakiennes ailleurs dans la région, a relevé Matt Smith, de Schneider Electric.

Face à l'avancée fulgurante des jihadistes sunnites en Irak, le voisin chiite iranien a affirmé qu'il ferait tout pour protéger les lieux saints de l'islam chiite en Irak. L'Arabie saoudite sunnite a elle mis en garde contre une guerre civile, et les Etats-Unis ont dit examiner chaque option pour aider leur allié irakien, dont des frappes aériennes.

Autre sujet d'inquiétude sur le marché, la principale raffinerie du pays située à Baïji, à 200 km au nord de la Bagdad, était au centre des violences mercredi, les insurgés islamistes de l'EIIL (Etat islamique en Irak et au Levant) y affrontant les soldats irakiens.

La principale raffinerie de Baïji peut constituer une source de pétrole pour l'EIIL. (...) Mais elle n'exporte pas de pétrole et l'impact de l'attaque est probablement moindre que ce que l'on craint, a toutefois estimé Rebecca O'Keeffe, analyste de la maison de courtage Interactive Investor.

Depuis le 9 juin, les combattants de l'EIIL, appuyés par des partisans de l'ex-président sunnite Saddam Hussein renversé après l'invasion américaine de 2003, ont pris le contrôle de la deuxième ville d'Irak, Mossoul, d'une grande partie de sa province Ninive (nord), de Tikrit et d'autres secteurs des provinces de Salaheddine (nord), Diyala (est) et Kirkouk (nord).

Néanmoins, les forces irakiennes tentent maintenant de faire face aux insurgés. Elles sont ainsi parvenues à les repousser à Baqouba, à 60 km au nord-est de Bagdad, et dans le secteur de Bachir dans la province de Kirkouk.

Par ailleurs, les investisseurs attendaient le rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers américains, qui doit être publié vers 14H30 GMT par le Département américain à l'Énergie (DoE).

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones, les réserves de brut auraient reculé de 1,1 million de barils la semaine dernière. A l'inverse, les stocks d'essence et ceux de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) auraient respectivement progressé de 200.000 et 400.000 barils.

Enfin, les opérateurs surveilleront la publication du communiqué de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed), attendue mercredi vers 18H00 GMT, même si ce n'est pas au centre de l'attention dans le contexte actuel, a estimé Matt Smith.







Commenter Le pétrole repart en hausse à New York, scrutant l'Irak et les stocks de brut


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

jeudi 17 août 2017 à 12:22

Le pétrole stable mais affaibli par la production américaine

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens, affaiblis par la publication des données sur les réserves américaines...

jeudi 17 août 2017 à 06:13

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient jeudi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York et à Londres

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

mercredi 16 août 2017 à 12:17

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé

Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi en cours d'échanges européens alors que les stocks américains de brut auraient diminué...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite