Menu
RSS
A+ A A-

Le brut rebondit à New York, alors que le dollar baisse

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole ont rebondi mardi à New York, après leurs fortes pertes de la veille, soutenus par un net affaiblissement de la monnaie américaine, qui rend les matières premières plus attractives.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mai, dont c'était le dernier jour de cotation, a terminé à 108,15 dollars, en hausse de 1,03 dollar par rapport à la veille.

Le contrat à échéance juin, qui devient mercredi la référence, a fini en hausse de 59 cents à 108,28 dollars.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance juin a en revanche cédé 28 cents à 121,33 dollars.

Les cours avaient chuté de plus de 2,50 dollars lundi, dans un contexte d'inquiétude sur les marchés financiers après l'abaissement de la perspective de la note de la dette des Etats-Unis par l'agence Standard & Poor's.

Après un début de séance en baisse sur le marché new-yorkais, "on assiste à un changement d'atmosphère sur les marchés, avec une hausse des actions et le dollar qui recommence à chuter", a constaté Matt Smith, de Summit Energy.

Ce recul du billet vert "a provoqué un retournement de tendance", a poursuivi l'analyste.

Un tel mouvement rend en effet le brut, libellé en dollars, plus attractif pour les acheteurs munis d'autres devises. Il pousse par ailleurs les investisseurs à placer leur argent dans les matières premières pour se protéger d'une perte de valeur de leurs autres actifs.

Au Nigeria, le chef de l'Etat sortant Goodluck Jonathan a été proclamé vainqueur de l'élection présidentielle, une annonce accueillie par des émeutes meurtrières.

Le pays est le premier producteur d'or noir du continent africain. "Son pétrole est aussi un substitut pour le pétrole libyen. Si des pertes de production intervenaient également au Nigeria, cela aurait pour conséquence une pénurie de pétrole de haute qualité", ont commenté les analystes de Commerzbank.

Pour Matt Smith cependant, aucune opération visant des installations pétrolières n'avait été rapportée mardi.

"Le Moyen-Orient présente probablement un risque plus important, surtout avec l'escalade de la violence en Syrie", a-t-il estimé.

Plusieurs personnes ont été tuées par balles mardi lorsque les forces de sécurité ont dispersé un sit-in de plusieurs milliers de personnes dans le centre du pays. Quelques heures plus tard, le gouvernement a annoncé une série de mesures censées desserrer son emprise sécuritaire, avec notamment une levée de l'état d'urgence.

De nouvelles manifestations au Yémen se sont également soldées par la mort de plusieurs personnes.

En Libye, où la guerre civile a fait 10'000 morts en deux mois, les combats se poursuivent, poussant les rebelles à demander officiellement l'envoi de troupes occidentales.

Selon Andy Lipow, de Lipow Oil Associates, "le marché peut encore baisser, cinq ou huit dollars de plus. Il est inquiet pour la demande vu le niveau élevé des prix".

"Plus généralement, le marché pétrolier est bien approvisionné en raison de la baisse de demande habituelle au deuxième trimestre" avec la fin de l'hiver dans l'hémisphère nord, a relevé l'analyste.

rp

(AWP/20 avril 2011 06h20)

Commenter Le brut rebondit à New York, alors que le dollar baisse


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite