Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole dans le rouge à New York, mais le marché surveille l'Irak

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont ouvert en baisse mardi à New York, dans un marché qui marquait une pause en dépit de l'escalade des violences en Irak, les opérateurs estimant que l'offre de ce pays producteur clef était pour l'instant à l'abri.
Vers 13H20 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juillet cédait 27 cents, à 106,63 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

La situation en Irak reste très tendue mais la très grande majorité de la production pétrolière est dans le sud du pays et apparaît pour l'instant relativement hors de danger, a relevé Bob Yawger, de Mizuho Securities.

En effet, il apparaît peu probable que les insurgés sunnites parviennent à s'emparer de ces territoires où ils n'ont aucun soutien, contrôlés par une population chiite, a-t-il continué.

Dans ce contexte, la pression se relâche un peu, des indicateurs techniques montrant que le marché a été un peu trop vite à la hausse, a continué l'analyste énergétique.

Les jihadistes poursuivaient toutefois sur leur lancée mardi en Irak, attaquant une ville à moins de 100 km de Bagdad, la capitale irakienne, et s'emparant d'une grande partie d'une autre plus au nord, une offensive qualifiée par l'ONU de menace vitale pour le pays.

Aux Etats-Unis, le président Barack Obama envisage notamment des frappes aériennes via des avions de combat ou des drones et a annoncé le déploiement de 275 militaires pour protéger l'ambassade des Etats-Unis à Bagdad.

Les cours du brut américain s'étaient hissés vendredi à leur plus haut niveau depuis septembre, le marché observant avec nervosité l'avancée fulgurante des insurgés islamistes dans le nord-ouest du pays.

Evoquant une résurgence dramatique de la violence, l'Agence internationale de l'énergie a jugé en revanche que de gros risques pesaient sur la production pétrolière irakienne, alors même que le pays est censé fournir une part significative de l'offre supplémentaire attendue sur le marché d'ici 2019.

L'Irak a produit 3,33 mb/j en mai, selon l'Opep, dont ce pays est le deuxième pays producteur derrière l'Arabie saoudite, et devant l'Iran et le Koweït.

Jusque-là en pleine progression, la production irakienne n'a jamais été aussi importante depuis 30 ans.

Les opérateurs se préparaient aussi à la diffusion des chiffres hebdomadaires du département américain de l'Energie (DoE) sur les réserves de pétrole aux Etats-Unis, jugés cruciaux pour jauger l'état de l'offre et de la demande du premier consommateur mondial de brut.







Commenter Le pétrole dans le rouge à New York, mais le marché surveille l'Irak


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite