Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole soutenu à New York par le recul des stocks de brut aux USA

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole new-yorkais ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par l'annonce d'une baisse plus forte que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis et un regain d'inquiétude sur la situation en Irak.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juillet a grappillé 5 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'établir à 104,40 dollars.

Il est un peu étonnant que les cours n'aient pas grimpé plus et que le marché soit resté assez calme car plusieurs éléments jouaient en faveur d'une progression plus prononcée, a remarqué Michael Lynch de Strategic Energy and Economic Research.

En premier lieu figurait le rapport hebdomadaire du département américain de l'Energie, qui a fait état d'une baisse des réserves d'or noir dans le pays un peu supérieure aux attentes (-2,6 millions de barils).

Surveillées de près par les courtiers, les réserves du terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, centre-sud), qui servent de référence au baril de WTI échangé à New York, ont de leur côté poursuivi leur recul quasiment ininterrompu depuis le début de l'année, affichant une diminution de 200.000 barils.

Sur le front géopolitique, la montée de la violence en Irak est devenue une source d'inquiétudes pour les acteurs du marché.

Après Mossoul, deuxième ville du pays, et la province de Ninive mardi, les insurgés de l'organisation jihadiste de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) ont pris mercredi la ville de Tikrit, chef lieu de la province de Salaheddine, située à 160 km de Bagdad, et avancent désormais vers la capitale, entraînant un exode massif de la population.

L'acheminement de pétrole (dans les régions concernées) pourrait être perturbé, a relevé Michael Lynch. Mais c'est surtout la potentielle instabilité politique qui va s'en suivre qui est inquiétante, a-t-il ajouté.

Les investisseurs ont par ailleurs accueilli placidement la décision sans surprise de l'Opep de maintenir son niveau collectif de production à 30 millions de barils par jour (mb/j).

Ce statu quo était largement attendu alors que les prix du pétrole ont évolué dans une fourchette étroite ces six derniers mois.

Tout est à sa place, l'offre est bonne, la demande est bonne, les prix sont bons, avait souligné avant la réunion le ministre saoudien du Pétrole, Ali al-Nouaïmi, représentant du plus important pays producteur de l'Opep.







Commenter Le pétrole soutenu à New York par le recul des stocks de brut aux USA


Les Stocks de pétrole brut

  - Voir tous les rapports hebdomadaires des stocks de brut

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite