Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole recule dans un marché sans grand élan

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, poursuivant la trajectoire en dents de scie observée cette semaine, continuant à chercher une direction tiraillés entre les inquiétudes sur l'Ukraine et la Libye, et les stocks élevés aux États-Unis.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 109,39 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 58 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 86 cents, à 102,72 dollars.

Les cours ont été ballottés cette semaine au gré des informations en provenance d'Ukraine et de Libye, où les tensions politiques restaient vives.

Les autorités ukrainiennes ont affirmé vendredi gagner du terrain face à l'insurrection séparatiste dans l'Est, engagée dans de violents combats avec l'armée et renforcée selon Washington par des hommes armés venus de Tchétchénie.

Les investisseurs craignent un dérèglement de l'approvisionnement du marché européen de l'énergie, car environ 30% des importations de gaz et de pétrole européennes proviennent de la Russie, et la moitié des importations en provenance de Russie transitent par l'Ukraine.

Les ministres des Affaires étrangères des pays voisins de la Libye se sont dits pour leur part inquiets de la situation dans ce pays, en proie à une profonde crise politique, à l'issue d'une réunion jeudi à Alger.

Cette situation pèse sur la production, déjà fortement diminuée depuis l'été dernier, du pétrole en Libye.

Mais comme le soulignaient les analystes de Commerzbank, il faudrait que la situation sur le plan de l'offre (Ukraine, Libye) se détériore considérablement ou que la demande (mondiale de brut) croisse pour que les prix augmentent vraiment.

Les cours du brut étaient également sous pression alors que les données hebdomadaires publiées par le département américain de l'Énergie (DoE) a fait état jeudi d'une hausse plus forte qu'attendu des réserves de brut dans le pays lors de la semaine achevée le 23 mai.

Cette hausse était quelque peu tempérée par la baisse du niveau des réserves entreposées au terminal de Cushing (Oklahoma, centre-sud des États-Unis).

En outre, les investisseurs décortiquaient vendredi des indicateurs américains mitigés, en quête d'indices sur les perspectives de la demande énergétique des États-Unis, le plus gros pays consommateur de pétrole au monde.

Mais ils attendaient surtout la publication vendredi prochain du rapport officiel pour mai sur l'emploi et le chômage aux États-Unis, un indicateur majeur pour jauger la santé de la première économie mondiale.







Commenter Le pétrole recule dans un marché sans grand élan


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 16 octobre 2017 à 21:03

Le pétrole porté par les tensions en Irak

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi après la prise de contrôle par les forces irakiennes du siège du...

lundi 16 octobre 2017 à 19:36

Glencore et le Qatar cèdent 14% de Rosneft pour 7,8 milliard…

Genève: Le consortium contrôlé par Glencore et le fonds souverain du Qatar ont annoncé lundi avoir conclu un accord pour céder pour...

lundi 16 octobre 2017 à 18:31

Le pétrole monte, la production perturbée en Irak par les te…

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens alors que la production des deux principaux champs pétroliers de Kirkouk...

lundi 16 octobre 2017 à 18:07

France: les prix des carburants ont baissé la semaine derniè…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont légèrement reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 16 octobre 2017 à 15:48

Le pétrole, porté par les tensions en Irak, ouvre en hausse …

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, porté par un regain de tensions...

lundi 16 octobre 2017 à 15:43

Kurdes: le pompage des deux principaux champs pétroliers de …

Bagdad: Le pompage dans les deux principaux champs pétroliers de Kirkouk, province où les troupes gouvernementales irakiennes ont lancé une opération aux...

lundi 16 octobre 2017 à 13:02

Ryad étudie plusieurs options pour l'introduction d'Aramco e…

Ryad: L'Arabie saoudite continue d'examiner plusieurs options pour l'introduction en Bourse d'Aramco, a déclaré samedi un porte-parole du géant pétrolier saoudien.

lundi 16 octobre 2017 à 12:51

Ordonnances: la CGT pétrole menace de grève à compter du 23 …

Paris: La CGT pétrole exige lundi "l'ouverture d'une négociation immédiate" avec le ministère du Travail, le patronat et les syndicats de la...

lundi 16 octobre 2017 à 12:36

Le pétrole monte, la tension croît au Kurdistan irakien

Londres: Les prix du pétrole étaient soutenus lundi en cours d'échanges européens par les craintes que les tensions en Irak entre le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite