Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole porté à New York par la baisse des stocks à Cushing

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole coté à New York ont clôturé en hausse jeudi, portés par la baisse des stocks à Cushing, un important terminal aux Etats-Unis, et un chiffre américain de bon augure pour la demande énergétique.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juillet a gagné 86 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'établir à 103,58 dollars.

Cette tendance à la hausse peut sembler contre-intuitive puisque les autorités américaines ont fait part d'une hausse des réserves de brut aux Etats-Unis, ce qui a généralement tendance à faire baisser les prix, a remarqué James Williams de WTRG Economics.

Mais l'élément important du rapport hebdomadaire du DoE (département américain de l'Energie sur l'état des stocks de produits pétroliers) était cette semaine la forte baisse des réserves à Cushing où est entreposé l'or noir servant de référence au WTI, a ajouté le spécialiste.

Ces réserves sont tombées à 21,7 millions de barils et il ne faudrait pas qu'elles descendent beaucoup plus bas, selon James Williams.

Historiquement situées autour de 19 à 20 millions de barils, elles étaient montées en 2013 jusquà 50 millions de baril au fur et à mesure que la production de brut aux Etats-Unis est grimpée en flèche à partir de 2008 grâce aux nouvelles techniques d'exploitations d'hydrocarbure.

Avec la mise en route de nouveaux oléoducs reliant Cushing aux raffineries du golfe du Mexique, elles sont redescendues progressivement et rien ne semble pour l'instant mettre un frein à cette descente.

Les cours du brut ont par ailleurs été stimulés jeudi par l'annonce d'un recul plus fort que prévu des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis pour la semaine close le 24 mai.

Une décrue du chômage est généralement considérée comme un facteur haussier sur le marché de l'or noir car les personnes ayant un emploi consomment plus d'essence pour se rendre au travail.

Ce signal positif a en tout cas relégué au second plan l'annonce d'une contraction plus importante qu'attendu du produit intérieur brut (PIB) américain au premier trimestre.

C'est la première fois depuis le premier trimestre 2011 que la première économie mondiale voit son PIB se contracter, un trou d'air imputé en grande partie à l'hiver particulièrement rigoureux subi par le pays.







Commenter Le pétrole porté à New York par la baisse des stocks à Cushing


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite