Menu
RSS

Le pétrole grimpe à New York, dopé par la chute surprise des stocks américains

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont fini en nette hausse mercredi à New York, dopés par le plongeon inattendu des stocks de brut américains, de bon augure pour la demande du premier consommateur mondial de brut avant la saison des grands déplacements en voiture.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juillet, dont c'était le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a grimpé de 1,74 dollar, à 104,07 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), terminant à son plus haut niveau depuis le 21 avril.

Après une ouverture dans le vert, les prix de l'or noir coté à New York ont nettement accéléré leur progression dans le sillage de la publication des chiffres hebdomadaires du département de l'Energie américain (DoE) sur les réserves de brut aux Etats-Unis.

Ils ont en effet montré une chute surprise de 7,2 millions de barils lors de la semaine achevée le 16 mai, surprenant les analystes qui avaient misé sur une progression de 700.000 barils.

Ils confirmaient ainsi la tendance dessinée par l'association professionnelle API, qui publie traditionnellement ses propres statistiques un jour avant le DoE, et avait annoncé mardi une chute de 10,3 millions de barils des stocks de brut américains.

Ces stocks suspendent ainsi un mouvement de progression quasi-continue depuis le début de l'année, alimenté par la hausse continue de la production aux États-Unis.

Ils s'éloignent aussi du sommet de 399,4 millions de barils atteint fin avril, un record depuis 1982, lorsque le DoE a commencé à publier des données hebdomadaires, et même depuis avril 1931 sur la base de données mensuelles.

Cela a eu un effet certain sur les prix dans un marché qui a tendance à nettement se focaliser sur le niveau des stocks, a commenté James Williams, de WTRG Economics, insistant sur le fait qu'une grande partie de cette chute était liée à un recul des importations.

En effet, on continue à produire de plus en plus de brut, a-t-il noté.

Selon le DoE, les États-Unis ont produit quelque 8,434 millions de barils par jour au cours de la semaine achevée le 16 mai, un nouveau record depuis octobre 1986, lorsque 8,773 millions de barils par jour avaient été extraits.

De leur côté, les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont gonflé de 3,4 millions de barils, soit bien plus que les attentes des experts qui misaient sur une hausse de 200.000 barils seulement.

Et les stocks d'essence ont augmenté de 1 million de barils, soit 10 fois plus que la progression de 100.000 barils prévue par les analystes.

Cependant, la demande en essence et en produits distillés s'est avérée particulièrement solide la semaine dernière à quelques jours du départ officiel de la saison des grands déplacements en voiture aux Etats-Unis, avec le long week-end de Memorial Day, ce qui laisse anticiper une forte demande cet été, a estimé Michael Lynch de Strategic Energy and Economic Research.

Surveillées de près par les courtiers, les réserves du terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, centre-sud), qui servent de référence au pétrole échangé à New York, ont poursuivi leur recul quasiment ininterrompu depuis le début de l'année, affichant une diminution de 200.000 barils.







Commenter Le pétrole grimpe à New York, dopé par la chute surprise des stocks américains

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 30 mai 2017 à 12:48

Syrie: l'économie et le secteur pétrolier mis à genoux par l…

Damas: L'économie de la Syrie est à genoux et la production pétrolière réduite à néant après six ans de guerre, ont reconnu...

mardi 30 mai 2017 à 12:30

Le pétrole recule, marché morose après l'Opep

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, les marchés digérant peu à peu la réunion de l'Opep et...

lundi 29 mai 2017 à 11:36

Reprise des barrages filtrants autour des dépôts pétroliers

Paris: Des conducteurs de camions transportant des matières dangereuses (carburant, gaz, produits chimiques...) ont repris lundi, après une pause dominicale, la grève...

lundi 29 mai 2017 à 05:58

Le pétrole repart à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, lundi en Asie, les marchés redoutant que la décision de l'Opep et...

vendredi 26 mai 2017 à 21:51

Net rebond du pétrole au lendemain de l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement rebondi vendredi, le marché se reprenant après sa chute liée à la décision...

vendredi 26 mai 2017 à 18:14

Le pétrole peine à se reprendre avec sa chute liée à l'Opep

Londres: Les cours du pétrole peinaient à se reprendre vendredi en fin d'échanges européens au lendemain d'une forte baisse liée à la...

vendredi 26 mai 2017 à 15:22

Le pétrole reste déprimé au lendemain de l'Opep

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi, restant déprimés au lendemain d'un sommet au cours duquel l'Opep et...

vendredi 26 mai 2017 à 13:54

Le PDG de Total salue la décision de l'Opep de prolonger ses…

Paris: Le PDG du géant pétrolier français Total, Patrick Pouyanné, a salué vendredi la décision de l'Opep et de ses partenaires de...

vendredi 26 mai 2017 à 13:28

Face au casse-tête du schiste américain, l'Opep déçoit les m…

Vienne: Des cours du brut qui flanchent et des analystes réservés: la reconduction des limitations de production décidée par l'Opep et ses...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite