Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en nette hausse à New York, dopé par les violences libyennes

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont ouvert en hausse lundi à New York, soutenus par une recrudescence des violences en Libye, qui suscitait des craintes sur l'approvisionnement en brut, et par un dollar faible, stimulant la demande pétrolière.
Vers 13H15 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juin grimpait de 81 cents, à 102,83 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), évoluant à son plus haut niveau depuis le 22 avril.

La situation en Libye, qui dégénère complètement et vire au chaos généralisé, est au coeur de la montée des prix du pétrole ce matin, a relevé Bob Yawger, de Mizuho Securities.

La Libye s'enfonçait davantage dans l'anarchie après l'attaque dimanche du Parlement à Tripoli par un groupe armé et l'offensive lancée par le chef d'une force para-militaire contre les groupes radicaux dans l'Est.

La Libye est en proie au chaos depuis la chute de Mouammar Kadhafi en octobre 2011, les autorités de transition ne parvenant pas à contrôler les innombrables milices armées qui font la loi dans le pays.

Le blocage des terminaux pétroliers par des rebelles autonomistes depuis l'été dernier a provoqué la chute de la production à moins de 200.000 barils par jour, contre près de 1,5 mbj auparavant.

Un récent accord a permis la réouverture de deux ports sur quatre, mais les principaux terminaux sont toujours fermés.

Cet accord avait fait naître des espoirs d'une hausse de la production, des espoirs qui ont de nouveau été balayés, et dans ce contexte, la perspective d'une hausse conséquente et pérenne n'est qu'une illusion, ont commenté de leur côté les experts de Commerzbank.

Les livraisons de pétrole libyen sont essentiellement destinées à l'Europe, et la situation affectait au premier chef le baril de Brent, échangé à Londres.

Mais les troubles libyens représentent une nette progression des risques géopolitiques et d'éventuelles perturbations de la chaîne d'approvisionnement mondiale, et emportaient également à ce titre le WTI, coté à New York, dans leur sillage, a expliqué M. Yawger.

En outre, la faiblesse du dollar face aux autres grandes devises mondiales accentue la tendance haussière du marché, a ajouté l'analyste.

Un billet vert moins onéreux tend à stimuler la demande en actifs pétroliers, libellés en dollars, pour les acheteurs munis d'autres devises.







Commenter Le pétrole ouvre en nette hausse à New York, dopé par les violences libyennes


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite