Menu
RSS
A+ A A-

Le brut remonte à New York avant les élections au Nigeria

prix-du-petrolereprise de vendredi soir:readmore>

New York - Les prix du pétrole ont nettement augmenté à New York vendredi, à la veille de l'élection présidentielle au Nigeria, premier producteur de brut d'Afrique, soutenus également par des indicateurs positifs aux Etats-Unis.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mai a terminé à 109,66 dollars, en progression de 1,55 dollar par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance juin a gagné 1,09 dollar à 123,45 dollars.

En baisse à l'ouverture des échanges à la criée à New York, les cours sont repartis à la hausse après la publication de statistiques économiques aux Etats-Unis.

Les chiffres ont dans l'ensemble rassuré les investisseurs sur la bonne santé du premier consommateur d'or noir de la planète: hausse de la production industrielle du pays, accélération surprise de l'activité industrielle dans la région de New York et amélioration de la confiance des ménages.

Au fil de la journée, le marché pétrolier a porté son attention vers le Nigeria, où les électeurs sont appelés à élire samedi leur président. Premier producteur de brut du continent africain, huitième exportateur mondial, le pays a été le théâtre de violences, souvent dirigées contre les installations pétrolières du delta du Niger.

Après plusieurs mois de troubles dans le monde arabe, "cela revient à se demander (quel pays) sera le prochain. Comme c'est un pays producteur, il faut surveiller le Nigeria: l'incertitude politique n'est pas source de stabilité pour les prix", a commenté Rich Ilczysyn, de la maison de courtage Lind-Waldock.

Plus généralement, "tant que la crise en Libye et au Moyen-Orient n'est pas résolue, il se peut que le marché ne connaisse pas de mouvement marqué sous les 105 dollars le baril", a-t-il ajouté.

Selon l'analyste, les cours ont également été tirés vers le haut par des couvertures de positions après la chute vertigineuse qui a emmené les cours d'environ 113 à 106 dollars lundi et mardi.

"Le bras de fer sur le marché entre une nouvelle détérioration des perspectives de voir la Libye revenir sur le marché pétrolier et un regain d'inquiétudes face au niveau élevé des prix, qui pourrait se traduire par une baisse de la demande, ont constitué le coeur du marché pétrolier cette semaine", ont jugé les analystes de Barclays Capital.

"Pour nous, les prix élevés n'ont pour l'instant pas d'effet sur la demande de pétrole", que ce soit dans les pays industrialisés ou émergents, ont-ils relevé.

En début de journée, les prix du brut avaient été entraînés à la baisse par des indicateurs en Chine, où la croissance a atteint 9,7% au premier trimestre, mais l'inflation a accéléré à 5,4% en mars, son plus haut niveau depuis juillet 2008.

Le marché craint de nouvelles mesures de resserrement monétaire pour éviter une surchauffe de l'économie du deuxième consommateur mondial de brut, ce qui pourrait freiner la croissance de sa demande d'énergie.

D'autant que "le gouvernement (chinois) a autorisé une hausse des prix des carburants, ce qui veut dire que les raffineurs peuvent transmettre la hausse de leurs coûts aux consommateurs. On peut s'attendre à un ralentissement de la croissance de la demande à la suite de cette augmentation", a estimé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

rp

(AWP/18 avril 2011 06h20)

Commenter Le brut remonte à New York avant les élections au Nigeria


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 22 août 2017 à 12:15

Le pétrole remonte, hésitation avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant après un point sans surprise de...

mardi 22 août 2017 à 07:46

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

lundi 21 août 2017 à 21:36

Le pétrole, sous les prises de bénéfices, termine en net rec…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York ont clôturé en nette baisse lundi à New York, touchés par...

lundi 21 août 2017 à 18:18

Le pétrole recule, prudence avant le point mensuel de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient nettement lundi en fin d'échanges européens dans un marché prudent après le rebond marqué de vendredi...

lundi 21 août 2017 à 12:15

Le pétrole recule avant le point mensuel de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole cédaient du terrain lundi en cours d'échanges européens alors que des représentants de l'Opep et de ses...

lundi 21 août 2017 à 11:28

Pétrole: Total va racheter Maersk Oil pour 7,45 milliards de…

Paris: Total va racheter la société d'exploration-production pétrolière danoise Maersk Oil pour 7,45 milliards de dollars, une opération majeure qui va lui...

lundi 21 août 2017 à 10:11

Rosneft finalise son implantation stratégique en Inde

Moscou: Le pétrolier public russe Rosneft a annoncé lundi avoir finalisé la reprise avec ses partenaires de l'indien Essar Oil, une opération...

lundi 21 août 2017 à 10:10

L'Angola, pays pétrolier plongé dans une sévère crise économ…

Luanda: L'Angola, qui vote mercredi pour des élections générales, est un pays riche d'immenses réserves pétrolières, mais peine encore à en faire...

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite