Menu
RSS
A+ A A-

Le brut remonte à New York avant les élections au Nigeria

  • Écrit par Cours du baril
prix-du-petrolereprise de vendredi soir:readmore>

New York - Les prix du pétrole ont nettement augmenté à New York vendredi, à la veille de l'élection présidentielle au Nigeria, premier producteur de brut d'Afrique, soutenus également par des indicateurs positifs aux Etats-Unis.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mai a terminé à 109,66 dollars, en progression de 1,55 dollar par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance juin a gagné 1,09 dollar à 123,45 dollars.

En baisse à l'ouverture des échanges à la criée à New York, les cours sont repartis à la hausse après la publication de statistiques économiques aux Etats-Unis.

Les chiffres ont dans l'ensemble rassuré les investisseurs sur la bonne santé du premier consommateur d'or noir de la planète: hausse de la production industrielle du pays, accélération surprise de l'activité industrielle dans la région de New York et amélioration de la confiance des ménages.

Au fil de la journée, le marché pétrolier a porté son attention vers le Nigeria, où les électeurs sont appelés à élire samedi leur président. Premier producteur de brut du continent africain, huitième exportateur mondial, le pays a été le théâtre de violences, souvent dirigées contre les installations pétrolières du delta du Niger.

Après plusieurs mois de troubles dans le monde arabe, "cela revient à se demander (quel pays) sera le prochain. Comme c'est un pays producteur, il faut surveiller le Nigeria: l'incertitude politique n'est pas source de stabilité pour les prix", a commenté Rich Ilczysyn, de la maison de courtage Lind-Waldock.

Plus généralement, "tant que la crise en Libye et au Moyen-Orient n'est pas résolue, il se peut que le marché ne connaisse pas de mouvement marqué sous les 105 dollars le baril", a-t-il ajouté.

Selon l'analyste, les cours ont également été tirés vers le haut par des couvertures de positions après la chute vertigineuse qui a emmené les cours d'environ 113 à 106 dollars lundi et mardi.

"Le bras de fer sur le marché entre une nouvelle détérioration des perspectives de voir la Libye revenir sur le marché pétrolier et un regain d'inquiétudes face au niveau élevé des prix, qui pourrait se traduire par une baisse de la demande, ont constitué le coeur du marché pétrolier cette semaine", ont jugé les analystes de Barclays Capital.

"Pour nous, les prix élevés n'ont pour l'instant pas d'effet sur la demande de pétrole", que ce soit dans les pays industrialisés ou émergents, ont-ils relevé.

En début de journée, les prix du brut avaient été entraînés à la baisse par des indicateurs en Chine, où la croissance a atteint 9,7% au premier trimestre, mais l'inflation a accéléré à 5,4% en mars, son plus haut niveau depuis juillet 2008.

Le marché craint de nouvelles mesures de resserrement monétaire pour éviter une surchauffe de l'économie du deuxième consommateur mondial de brut, ce qui pourrait freiner la croissance de sa demande d'énergie.

D'autant que "le gouvernement (chinois) a autorisé une hausse des prix des carburants, ce qui veut dire que les raffineurs peuvent transmettre la hausse de leurs coûts aux consommateurs. On peut s'attendre à un ralentissement de la croissance de la demande à la suite de cette augmentation", a estimé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

rp

(AWP/18 avril 2011 06h20)

Commenter Le brut remonte à New York avant les élections au Nigeria

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 17 janvier 2017 à 12:44

Le prix du pétrole pourrait se stabiliser, sauf nouvelle vag…

Paris: Le pétrole devrait se stabiliser entre 50 et 60 dollars le baril cette année si la limitation de la production est...

mardi 17 janvier 2017 à 12:38

Le pétrole en hausse avec le recul du dollar

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens, les investisseurs profitant de l'accès de faiblesse du dollar alors que...

mardi 17 janvier 2017 à 04:20

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient mitigés mardi en Asie dans l'attente des données sur les stocks de brut américains et l'investiture...

lundi 16 janvier 2017 à 18:54

Le pétrole stable, inquiétude sur l'avenir de l'accord sur l…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient lundi en fin d'échanges européens, alors que l'Arabie saoudite s'est déjà exprimée contre un renouvellement...

lundi 16 janvier 2017 à 18:52

France: les prix des carburants en léger repli la semaine pa…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont légèrement diminué la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 16 janvier 2017 à 15:16

Shell-Gabon va vendre ses actifs, grève des salariés inquiet…

Libreville: Le géant pétrolier Shell va céder sa filiale au Gabon, provoquant l'inquiétude de ses 400 salariés qui ont menacé lundi de...

lundi 16 janvier 2017 à 12:51

Pétrole: "probablement pas" besoin de prolonger la…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé lundi que le marché pétrolier était en train...

lundi 16 janvier 2017 à 12:47

Le pétrole stable, l'application de l'accord de l'Opep en qu…

Londres: Les prix du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens après leur baisse la semaine dernière, les marchés restant circonspects alors...

lundi 16 janvier 2017 à 04:50

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, à la faveur notamment d'une baisse du dollar.

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite