Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole monte, porté par la crise ukrainienne

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole montaient mardi en cours d'échanges européens, dans un marché inquiet de la crise ukrainienne et peu affecté par de faibles données chinoises et par la perspective d'une augmentation de l'offre libyenne.
Vers 10H15 GMT (12H15 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 108,75 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 34 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 62 cents, à 101,21 dollars.

Le marché pétrolier continuait d'être soutenu par la crise en Ukraine, menacée de partition après un référendum séparatiste dans l'Est.

De nouvelles négociations sur le sort du pays se profilaient mardi sous l'égide de l'OSCE après l'acceptation par le président russe Vladimir Poutine d'une feuille de route en ce sens.

Parallèlement, le géant russe Gazprom réclame à la compagnie publique ukrainienne Naftogaz 1,66 milliard de dollars de prépaiement pour ses livraisons de gaz du mois de juin. Gazprom a prévenu qu'il couperait ses livraisons de gaz à l'Ukraine dès le 3 juin si Kiev n'avait pas réglé d'ici là sa facture à l'avance pour ce mois.

De leur côté, l'Union européenne (UE), la Russie et l'Ukraine cherchaient une date et un lieu pour une nouvelle rencontre politique consacrée à la sécurité de l'acheminement du gaz russe via l'Ukraine, alors qu'environ 30% des importations de pétrole et de gaz européennes proviennent de Russie.

Par ailleurs, des statistiques chinoises décevantes ont quelque peu pesé sur les cours du brut lors des échanges asiatiques, indiquait Myrto Sokou, analyste de Sucden.

La production industrielle en Chine a enregistré en avril une hausse de 8,7% sur un an, moins que le mois précédent, selon les chiffres officiels publiés mardi, témoignant du ralentissement de l'activité dans la deuxième économie mondiale. Et les ventes au détail ont progressé de 11,9% en avril sur un an, marquant là aussi un ralentissement sensible de la consommation des ménages par rapport à la progression de 12,2% en mars.

L'économie chinoise est attentivement scrutée par les opérateurs du marché pétrolier, la Chine étant le deuxième consommateur mondial d'or noir et l'un des principaux moteurs de croissance de la demande mondiale de pétrole.

Enfin, les investisseurs restaient attentifs à l'évolution de la situation en Libye, où il semble que l'approvisionnement de pétrole va partiellement revenir sur le marché après un accord conclu avec les protestataires de l'Ouest du pays, rapportaient les économistes de Commerzbank.

La production serait en mesure de reprendre dans trois champs pétroliers dans l'Ouest, ce qui porterait la production totale de la Libye à 500.000 barils par jour, selon plusieurs analystes. Cela équivaudrait à un doublement de l'offre libyenne par rapport au niveau de production de ces derniers mois.

Le secteur pétrolier libyen est très perturbé depuis l'été dernier, à cause de divers mouvements de protestations.







Commenter Le pétrole monte, porté par la crise ukrainienne


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite