Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole progresse après le référendum dans l'est de l'Ukraine

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole progressaient lundi en fin d'échanges européens en raison des tensions en Ukraine, après un référendum en faveur de l'indépendance dans l'est du pays, mais la hausse restait limitée grâce aux garanties offertes par l'Arabie saoudite sur le niveau de l'offre.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 108,26 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 37 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange(Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance valait 100,69 dollars, en hausse de 70 cents.

Le brut de référence européen progresse pour la première fois en trois jours suite aux nouvelles craintes concernant la situation ukrainienne, qui pourrait perturber l'approvisionnement de brut en provenance de la Russie, ont souligné les analystes de Saxo Bank.

Les séparatistes pro-russes du bassin du Donbass dans l'est de l'Ukraine ont en effet revendiqué dimanche un oui massif à l'indépendance. Cette consultation est qualifiée de farce par Kiev et l'Occident.

La Russie a de son côté annoncé lundi qu'elle allait respecter la volonté des Ukrainiens de l'Est, tout en insistant sur la nécessité d'un maintien du dialogue avec Kiev.

Mais Gazprom coupera ses livraisons de gaz à l'Ukraine à partir du 3 juin si Kiev n'a pas réglé d'ici là sa facture à l'avance pour ce mois, selon la nouvelle règle de prépaiement des livraisons, a indiqué lundi le patron du groupe russe Alexeï Miller.

Entretemps, les tirs et détonations ont repris tôt lundi à Slaviansk, bastion de la rébellion armée, encerclé par les forces ukrainiennes qui y mènent une vaste opération militaire depuis le 2 mai.

L'Union européenne a de son côté décidé lundi d'élargir sa liste des sanctions ciblées.

La hausse des cours reste toutefois limitée car le marché pense que le niveau de l'offre restera garanti après des promesses de l'Arabie saoudite en ce sens.

Les craintes d'une perturbation de l'approvisionnement de pétrole en raison du conflit en Ukraine ont été quelque peu apaisées par une déclaration du ministre saoudien du pétrole Ali al-Naimi, qui a indiqué qu'il était prêt à fournir plus de pétrole en cas de pénurie causée par ces tensions, a souligné Chloe Bradley, analyste du cabinet Inenco.

L'Arabie saoudite exporte actuellement environ 9,6 millions de barils par jour mais affirme avoir la capacité de fournir jusqu'à 12,5 millions de barils par jour.

Une nouvelle hausse des prix du Brent pourrait être limitée compte-tenu d'un important rebond de la production des pays hors OPEP, ainsi que d'une perspective plus favorable pour l'offre de l'OPEP et d'une absence d'accélération de la croissance de la demande mondiale de pétrole, estiment par ailleurs les analystes de Bank of America Merrill Lynch.

jmi/jpr

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

GAZPROM

BANK OF AMERICA







Commenter Le pétrole progresse après le référendum dans l'est de l'Ukraine


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite