Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en hausse à New York, dopé par la crise ukrainienne

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont entamé la séance en hausse vendredi à New York, soutenus par une hausse de la prime de risque géopolitique, en pleine recrudescence des tensions dans la crise ukrainienne.

Vers 13H15 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juin avançait de 53 cents, à 100,79 USD, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Les prix continuent de bénéficier du soutien de l'escalade des tensions en Ukraine", a relevé Bob Yawger, de Mizuho Securities. Et "le fait que (le président russe) Vladimir Poutine se rende en Crimée, que la Russie a de facto annexé (en mars) n'est certainement pas rassurant pour les marchés", a-t-il ajouté.

Le marché redoute que la situation n'entraÎne l'adoption de mesures plus sévères de la part des Occidentaux à l'encontre de la Russie, susceptibles à leur tour d'entraÎner des représailles énergétiques, alors que près de 30% des importations de pétrole et de gaz européennes proviennent de la Russie.

M. Poutine est arrivé vendredi après-midi en Crimée après le défilé militaire de la Place Rouge, pour y célébrer la victoire sur les nazis et le "patriotisme" russe en pleine crise ukrainienne.

Les insurgés pro-russes ukrainiens ont, quant à eux, décidé de maintenir pour le 11 mai leur référendum d'indépendance, qualifié de "référendum terroriste" par Kiev, ignorant un appel du président russe à le reporter.

"La crise menace de s'aggraver une fois encore si - comme attendu - une majorité vote en faveur d'une séparation de cette région de l'Ukraine", ont estimé les experts de Commerzbank.

Moscou exige par ailleurs, à partir de juin, le paiement par l'Ukraine à l'avance de ses livraisons de gaz russe, ce qui est de facto une menace de coupure, au risque de perturber les livraisons vers l'Union européenne comme lors des "guerres du gaz" de 2006 et 2009.

Aux Etats-Unis, le recul des réserves du terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, centre-sud), "qui se situent à leur plus bas depuis décembre 2008 reste aussi un sujet de préoccupation depuis mercredi", lorsque le ministère américain de l'Energie (DoE), a publié ses chiffres hebdomadaires sur les stocks américains, a ajouté M. Yawger.

Surveillées de près par les courtiers, ces réserves, qui servent de référence au pétrole échangé à New York, le WTI, ont reculé à 24 mio de barils. A l'inverse, les stocks des entrepôts du golfe du Mexique gonflent de manière exponentielle depuis l'augmentation de la capacité d'acheminement du brut de Cushing vers les raffineries texanes au début de l'année.





Commenter Le brut ouvre en hausse à New York, dopé par la crise ukrainienne


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 28 juillet 2017 à 15:33

Le Québec met fin au projet d'exploiter le pétrole d'Anticos…

Montréal: Le gouvernement du Québec a décidé vendredi d'abandonner son objectif d'extraire du pétrole sur l'île d'Anticosti dans le Golfe du fleuve...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:23

Le pétrole poursuit sa progression à l'ouverture à New York

New York: Le prix du pétrole coté à New York progressait légèrement vendredi à l'ouverture, continuant à profiter du recul des stocks...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:12

Chevron renoue avec les bénéfices au 2T grâce aux économies

New York: La major pétrolière Chevron a renoué avec les bénéfices au deuxième trimestre, grâce à sa cure d'austérité qui lui a...

vendredi 28 juillet 2017 à 14:41

ExxonMobil: bénéfices 2T quasi doublés mais inférieurs aux a…

New York: La major pétrolière américaine ExxonMobil a annoncé vendredi des bénéfices presque doublés au deuxième trimestre, en raison d'une nette baisse...

vendredi 28 juillet 2017 à 12:26

Le pétrole monte grâce à un dollar faible

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse vendredi en cours d'échanges européens, soutenus par le dollar et par l'Opep, avant des...

jeudi 27 juillet 2017 à 20:55

Le pétrole encore soutenu par la baisse des stocks américain…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a terminé en légère hausse jeudi, la récente baisse des réserves de produits...

jeudi 27 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole soutenu par l'Arabie saoudite et la baisse des st…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse jeudi en fin d'échanges européens, les prix restant soutenus par les nouveaux efforts de...

jeudi 27 juillet 2017 à 15:44

Le pétrole, affecté par des prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Les prix du pétrole reculaient légèrement à l'ouverture jeudi à New York, les investisseurs engrangeant quelques profits après un rebond...

jeudi 27 juillet 2017 à 13:19

Statoil dégage de larges bénéfices au 2T grâce aux cours du …

Oslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil a présenté jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu grâce à la remontée du prix des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite