Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole se replie, victime de prises de bénéfices

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole se repliaient jeudi en cours d'échanges européens, grignotés par des prises de bénéfices après une séance de forte hausse la veille à la faveur d'une baisse surprise des stocks de brut américains.
Vers 10H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 107,57 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 56 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 35 cents, à 100,42 dollars.

Les cours du pétrole ont nettement progressé mercredi, prenant plus de 1 dollar à Londres et à New York grâce à un recul inattendu des stocks de brut aux États-Unis, jusque-là à des niveaux record.

Le Département américain à l'Énergie (DoE) a en effet annoncé mercredi que les réserves de brut avaient reculé de 1,8 million de barils la semaine dernière, alors que les analystes tablaient sur une hausse.

La semaine d'avant, ces réserves avaient atteint un sommet depuis 1982, lorsque le DoE a commencé à publier des données hebdomadaires, et même depuis avril 1931, selon des données mensuelles, à 399,4 millions de barils.

Les cours avaient également été soutenus mercredi par la poursuite du recul des stocks du terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, centre-sud des États-Unis), qui servent de référence au pétrole échangé à New York, indiquait Kash Kamal, analyste de Sucden.

Du côté de l'offre, les opérateurs scrutaient jeudi l'évolution de la situation en Libye, où les rebelles occupant les terminaux pétroliers ont indiqué qu'ils ne voulaient pas traiter avec le nouveau Premier ministre, expliquait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

C'est une menace potentielle à l'accord conclu avec son prédécesseur sur la réouverture des ports de Ras Lanouf et al-Sedra, estimait-il.

Deux des quatre terminaux pétroliers de l'Est de la Libye (Zwitina et al-Hariga) occupés par les rebelles depuis l'été ont été récemment rouverts, suite à un accord conclu début avril entre le gouvernement et les rebelles.

La réouverture des deux autres terminaux (Ras Lanouf et al-Sedra) devait être négociée par la suite.

Le secteur pétrolier libyen est très perturbé depuis l'été, à cause de divers mouvements de protestations, notamment de la part de rebelles qui réclament l'autonomie de la région orientale de la Libye.

Sur le front de la demande, le marché digérait les statistiques sur le commerce extérieur chinois en avril.

Selon les douanes chinoises, les importations de brut ont grimpé de 22% en avril par rapport à mars, à un record de 6,78 millions de barils par jour (...). Mais les achats records d'avril donnent probablement une impression exagérée de la demande, puisque qu'une quantité considérable (de ces importations) a probablement été stockée, jugeaient les économistes de Commerzbank.

Les données chinoises sont attentivement scrutées par les opérateurs du marché pétrolier, la Chine étant le deuxième consommateur mondial d'or noir et l'un des principaux moteurs de croissance de la demande mondiale de brut.

Enfin, les investisseurs restaient attentifs à l'Ukraine, alors que Kiev a qualifié jeudi de moquerie le scénario de désescalade en Ukraine proposé la veille par le président russe Vladimir Poutine.







Commenter Le pétrole se replie, victime de prises de bénéfices


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 24 juillet 2017 à 05:56

Le pétrole en légère hausse en Asie

Singapour: Les cours du brut étaient orientés en légère hausse lundi, avant la réunion ministérielle de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

lundi 24 juillet 2017 à 05:07

Pétrole: croissance économique ralentie au Moyen-Orient

dubaï: La croissance économique au Moyen-Orient et en Afrique du nord est en passe de connaître un ralentissement considérable cette année alors...

vendredi 21 juillet 2017 à 20:58

Le pétrole termine en nette baisse, marché tourné vers l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont signé une nette baisse vendredi, perdant le terrain gagné la veille sur fond d'inquiétudes...

vendredi 21 juillet 2017 à 18:34

Le pétrole baisse dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole baissaient vendredi en fin d'échanges européens, les investisseurs optant pour la prudence avant l'annonce du décompte hebdomadaire...

vendredi 21 juillet 2017 à 15:25

Le pétrole ouvre en baisse à New York, la production de l'Op…

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse vendredi à New York, souffrant d'inquiétudes sur le niveau de production de...

vendredi 21 juillet 2017 à 13:32

Nigeria: l'ex-ministre du Pétrole embourbée dans les affaire…

Lagos: Les affaires judiciaires s'accumulent autour de l'ex-ministre du Pétrole du Nigeria, donnant une idée de l'ampleur de la corruption au sein...

vendredi 21 juillet 2017 à 12:11

Le pétrole monte un peu avant les réunions de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole montaient quelque peu vendredi en cours d'échanges européens, sur fond de spéculations avant des réunions des pays...

vendredi 21 juillet 2017 à 06:46

Les cours du pétrole sans direction en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction claire vendredi matin en Asie, les investisseurs tentant de comprendre les implications d'un recul...

jeudi 20 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole termine en baisse, hésitations avant l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, marquant le pas au lendemain d'une bonne séance et sur...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite