Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole n'avance que peu à New York, malgré les bons chiffres de l'emploi US

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole évoluaient tout juste au-dessus de l'équilibre vendredi matin, malgré de très bons chiffres sur l'emploi américain, une situation de forte abondance de l'offre pétrolière aux Etats-Unis limitant la hausse des cours.
Vers 13H25 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juin gagnait 7 cents à 99,49 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les chiffres de l'emploi (américains) étaient spectaculaires, tout comme le taux du chômage, a relevé John Kilduff analyste chez Again Capital.

L'économie américaine a créé plus d'emplois que prévu en avril, à 288.000, contre 210.000 attendus, selon un rapport du département du Travail américain publié vendredi. De plus, le taux de chômage aux Etats-Unis a très nettement chuté en avril pour atteindre son plus faible niveau depuis septembre 2008, à 6,3%, contre 6,7% en mars. Le taux de participation à la population active a toutefois reculé.

Contre toute attente, la réaction du marché du pétrole était modérée.

Je pensais que de tels chiffres auraient davantage d'effet sur les prix du brut (...) car qui dit plus de travail, dit une hausse de l'inflation et une bonne nouvelle pour le prix des matières premières et du pétrole à long terme, sans compter les perspectives encourageantes de demande en essence, a souligné John Kilduff.

Les Etats-Unis sont les premiers consommateurs de brut au monde.

D'autre part, la situation géopolitique tendue, en Ukraine, après le lancement vendredi d'une opération militaire de Kiev contre un bastion de la rébellion pro-russe et en Libye, à la suite de nouveaux heurts, ajoutait une prime de risque sur les prix de l'or noir. Cela faisait craindre en effet des perturbations d'approvisionnement en brut.

Mais la situation de l'offre aux Etats-Unis et dans la région du golfe du Mexique, plus précisément, est telle que cela limite pour l'instant toute hausse des prix, a expliqué M. Kilduff.

Alimentées par la hausse constante de l'extraction d'or noir dans le pays et la demande modeste en énergie, ces réserves ont atteint 399,4 millions de barils la semaine dernière dans le pays, soit leur plus haut niveau depuis que des données hebdomadaires ont commencé à être publiées en 1982 et depuis 1931 en données mensuelles.

Si les stocks de brut ont reculé à Cushing, le terminal pétrolier d'Oklahoma où sont entreposés les barils servant de référence au WTI, le niveau des réserves a en revanche explosé autour du golfe du Mexique, depuis la mise en route récente de plusieurs oléoducs reliant cette ville aux raffineries texanes.







Commenter Le pétrole n'avance que peu à New York, malgré les bons chiffres de l'emploi US


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 18 décembre 2017 à 18:24

Fin des hydrocarbures: le Sénat rejette à nouveau le texte s…

Paris: Le Sénat à majorité de droite a rejeté à nouveau lundi le projet de loi sur la fin de la recherche...

lundi 18 décembre 2017 à 18:06

Le pétrole monte un peu, le marché avance à tâtons

Londres: Les cours du pétrole montaient légèrement lundi en fin d'échanges européens dans un marché sans direction forte après avoir intégré la...

lundi 18 décembre 2017 à 17:58

Les prix des carburants quasi stables en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises sont restés quasi stables la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés...

lundi 18 décembre 2017 à 17:11

Statoil investit jusqu'à 2,9 mds USD dans un champ de Petrob…

Oslo: Le groupe pétrolier norvégien Statoil a annoncé lundi l'acquisition de 25% du champ Roncador exploité par le brésilien Petrobras dans le...

lundi 18 décembre 2017 à 16:06

La holding russe Sistema va payer des dommages record à Rosn…

Moscou: La justice russe a confirmé lundi en appel la condamnation de la holding Sistema à verser des dommages gigantesques au géant...

lundi 18 décembre 2017 à 15:32

Le pétrole new-yorkais ouvre en hausse, suit la grève au Nig…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais avançait à l'ouverture lundi, suivant la situation au Nigéria où l'entrée en grève de travailleurs...

lundi 18 décembre 2017 à 12:20

Brésil: nouvelle étape pour Total sur le champ de pétrole Li…

Paris: Le groupe français Total a annoncé lundi avoir pris sa décision d'investissement pour lancer le développement "à grande échelle" du champ...

lundi 18 décembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, le nombre de puits actifs aux Etats-Unis a…

Londres: Les prix du pétrole profitaient lundi en cours d'échanges européens de la faiblesse du dollar et de la baisse du nombre...

lundi 18 décembre 2017 à 06:10

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse lundi en Asie, portés par le recul du nombre des puits de pétrole en...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite