Menu
RSS
A+ A A-

Le: le baril de brut remonte à plus de 108 dollars à New York

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole ont nettement progressé jeudi à New York, tirés par un affaiblissement de la monnaie américaine et de nouveaux violents combats en Libye.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mai a terminé à 108,11 dollars, en hausse de 1,00 dollar par rapport à la veille.

A Londres en revanche, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a perdu 52 cents à 122,36 dollars.

Les cours, qui avaient plongé de plus de six dollars sur les deux premières séances de la semaine et légèrement rebondi mercredi, avaient entamé la séance de jeudi en baisse sur le marché new-yorkais.

Mais "on a vu le marché boursier réduire ses pertes (au cours de la journée à New York) et le dollar s'affaiblir, cela a permis au brut d'engranger des gains", a commenté Mat Smith, de Summit Energy.

"L'attention du marché s'est déplacée des inquiétudes concernant l'Europe aux statistiques économiques aux Etats-Unis, qui n'étaient pas terribles. Cela a affaibli le dollar", a-t-il expliqué.

Tout recul de la devise américaine, comme celui provoqué jeudi par une remontée des inscriptions au chômage la semaine dernière aux Etats-Unis, renforce l'attractivité des matières premières pour les acheteurs munis d'autres monnaies.

"La remontée (des cours du brut) a beaucoup à voir avec le dollar", a confirmé John Kilduff, d'Again Capital.

Par ailleurs, "des actions militaires, notamment à Tripoli, ont ravivé les craintes concernant l'offre", a-t-il ajouté.

Des avions ont survolé jeudi la capitale libyenne, où de fortes explosions ont été entendues, suivies de tirs de défense anti-aérienne.

Dans l'est du pays, des échanges de tirs ont été constatés entre forces fidèles au dirigeant Mouammar Kadhafi et des combattants rebelles à Ajdabiya, et une attaque des forces loyales au régime sur le port pétrolier de Misrata a fait plusieurs victimes.

Pour Tom Bentz, de BNP Paribas, le marché "reste vulnérable à de nouvelles pertes". "Je ne pense pas que la chute soit finie. Il y a des inquiétudes concernant la demande: les prix étaient bien trop chers et avaient bien trop monté d'un point de vue technique", a-t-il poursuivi.

Le malaise du marché face à l'envolée des cours a été renforcé mardi par l'Agence internationale de l'Energie (AIE), qui a souligné l'existence d'un "vrai risque qu'un pétrole se maintenant à plus de 100 dollars le baril ne soit pas compatible avec le rythme de la reprise économique".

Pour les analystes de Barclays Capital cependant, "le niveau élevé des prix du pétrole n'a pas pour l'instant d'effet considérable sur la demande".

Dans les pays industrialisés de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), "le seuil de déclenchement d'une réaction aux prix semble être plus haut" par rapport à 2008, date des derniers records du brut (à 147 dollars), selon eux.

Et "la capacité des pays hors de l'OCDE (les pays émergents, ndlr) à compenser la faiblesse de la demande dans l'OCDE est bien plus importante maintenant" que dans le passé.

Mercredi, les cours avaient été soutenus par l'annonce d'une chute de sept millions de barils des stocks d'essence aux Etats-Unis. Cette nouvelle avait brièvement rassuré le marché sur la fermeté de la demande dans le premier pays consommateur d'or noir de la planète, où les prix à la pompe ont augmenté d'environ 25% depuis le début de l'année.

rp

(AWP/15 avril 2011 06h20)

Commenter Le: le baril de brut remonte à plus de 108 dollars à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite