Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse, stocks américains attendus à un nouveau record

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole se repliaient mercredi en cours d'échanges européens, le marché tablant sur une nouvelle hausse des stocks de brut aux États-Unis, qui ont déjà atteint mi-avril leur niveau record depuis 1931.
Vers 10H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 108,33 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 65 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 96 cents, à 100,32 dollars.

Le marché se focalisait mercredi sur l'abondance de l'offre aux États-Unis, qui pèse sur les prix du pétrole, expliquaient les analystes de Commerzbank.

Les opérateurs attendaient la publication, mercredi à 14H30 GMT, du rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers aux États-Unis du Département américain à l'Énergie (DoE).

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones, les stocks de brut auraient progressé de 2,2 millions de barils lors de la semaine terminée le 25 avril.

La semaine d'avant, ces stocks avaient grimpé de 3,5 millions de barils, atteignant 397,7 millions, soit leur niveau le plus élevé depuis 1982 (date du début de la publication de données hebdomadaires) et même depuis 1931 sur la base des données mensuelles du DoE.

Cette abondance de brut est notamment due à la forte progression de la production américaine, qui s'est affichée mi-avril au plus haut depuis début 1988 (8,360 millions de barils par jour).

Le DoE doit également dévoiler le niveau des stocks d'essence et de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), attendus respectivement en baisse de 400.000 barils et en hausse de 600.000 barils selon les analystes interrogés par Dow Jones.

Nous attendons un nouveau repli des stocks à Cushing tandis que les réserves du Golfe du Mexique (PADD 3) devraient enregistrer une hausse prononcée, ajoutait Andrey Kryuchenkov, analyste chez VTB Capital.

Le terminal pétrolier de Cushing dans l'Oklahoma (centre-sud des États-Unis), qui sert de référence au WTI, a vu ses réserves décliner ces derniers mois, grâce à la mise en route de la partie sud de l'oléoduc Keystone transportant le brut vers les raffineries du Golfe du Mexique.

Cette baisse des réserves de Cushing (tombées mi-avril au plus bas depuis octobre 2009) s'accompagne ainsi d'une hausse des stocks dans la région du Golfe du Mexique.

Selon Andrey Kryuchenkov, le marché ne devrait pas beaucoup réagir, en raison du caractère mixte des données sur les stocks américains et dans un contexte géopolitique qui reste tendu.

En Libye, où les exportations pétrolières reprennent progressivement, le Parlement a été mardi la cible d'une nouvelle attaque au moment où il s'apprêtait à élire un nouveau Premier ministre, dans un pays miné par l'anarchie et les violences.

Dans le cadre de la crise en Ukraine, les pays occidentaux ont adopté des sanctions contre la Russie, visant de hauts responsables proches du pouvoir mais aussi des patrons de grandes sociétés publiques russes.

De son côté, le président russe Vladimir Poutine a averti mardi que les nouvelles sanctions américaines et européennes pourraient affecter les entreprises énergétiques occidentales.

Environ 30% des importations européennes de pétrole et de gaz proviennent de la Russie.







Commenter Le pétrole baisse, stocks américains attendus à un nouveau record


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore au seuil des 50 dollars avant le…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

mardi 19 septembre 2017 à 18:08

Le pétrole baisse un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse mardi en fin d'échanges européens, mais continuaient de n'osciller que faiblement autour de...

mardi 19 septembre 2017 à 15:43

Libye: blocage d'un oléoduc qui achemine du carburant à Trip…

Tripoli: Un groupe armé a fermé lundi un oléoduc qui approvisionne en essence la capitale libyenne, causant une pénurie de carburant et...

mardi 19 septembre 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York, au-dessus de 50 dolla…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait légèrement à l'ouverture mardi, juste au-dessus du seuil des...

mardi 19 septembre 2017 à 12:42

Le pétrole monte un peu dans un marché sans élan

Londres: Les prix du pétrole montait un peu mardi en cours d'échanges européens, mais le marché restait dans l'ensemble sans grande direction...

mardi 19 septembre 2017 à 06:53

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des marges étroites mardi en Asie dans l'attente du rapport sur le niveau des stocks...

lundi 18 septembre 2017 à 21:02

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dol…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique...

lundi 18 septembre 2017 à 18:13

Le pétrole baisse un peu après la hausse de la semaine derni…

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu lundi en fin d'échanges européens, souffrant de quelques prises de bénéfices après les sommets...

lundi 18 septembre 2017 à 15:34

Le pétrole new-yorkais, nerveux face au seuil des 50 dollars…

New York: Le prix du baril pétrole coté à New York a débuté la séance en légère baisse lundi, les investisseurs faisant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite